Etopia Centre d’animation et de recherche en écologie politique

COVID-19: Dominique Bourg: “Il est important de définir le déconfinement démocratiquement, avec une interaction entre savoirs, pratiques et connaissances locales.”

Nous sommes face a une crise sanitaire, crise qui est très particulière parce qu’elle nous confronte à l’inconnu. On se trouve notamment face à des types de virus qu’on ne connaît pas bien : est ce qu’il peut y avoir des mutations ? etc. Tout cela est vraiment incertain et en même temps ce qui est aussi assez étonnant, c’est que l’origine écologique de la crise n’est pas perçue, elle est assez rarement mise en avant alors que pour le coup on a affaire à une zoonose, on a en fait un virus dont l’espèce hôte a transmis l’infection à une espèce intermédiaire plus proche de nous, le pangolin.

COVID-19: jubilé et renaissance

« La guerre » au virus Covid-19 laisse, de nombreux morts, de vilaines blessures, des entreprises fermées, du chômage massif, des indépendants en déroute, des populations fragilisées. Certaines blessures deviendront séquelles et des secteurs d’activités resteront probablement sinistrés. Les appels à l’aide se multiplient et l’Etat, l’Union européenne ; assureurs en dernier recours avec l’aide des contribuables ; multiplient les mesures de soutien. L’urgence commande et la nécessité fait loi !

COVID-19: le réveil des communs

Et si nous décidions collectivement de redescendre sur terre un instant, et de prendre conscience de nos liens d’interdépendance d’abord entre nous, mais aussi avec notre planète ? Et si la solution résidait dans la diversité des communs qui bourgeonnent un peu partout malgré la crise sanitaire ? Nous sommes la dernière génération à pouvoir changer la donne. Saisissons cette crise hors normes comme une opportunité pour construire sur les communs l’« après autrement ».

COVID-19: Éco-républicanisme dans un monde post-corona

Plus qu’une révolution, nous avons besoin de ce qu’Edgar Morin appelle une métamorphose, où la radicalité de créer quelque chose de nouveau est maintenue, mais en liant cette radicalité à la conservation (de la vie, des cultures et de la connaissance de l’humanité). 

COVID-19: Qu’est-ce qu’on mange après la crise du Coronavirus? Et donc, que produire et élever ?

La crise du Coronavirus est liée aux atteintes à la biodiversité. La déforestation, liée à la production de soja destinée au bétail, entraîne une promiscuité entre animaux sauvages et domestiques. C’est ainsi que le virus Corona est entré dans la chaîne qui l’a conduit à l’homme. La santé humaine est affaiblie par les pollutions et par une nourriture soit insuffisante soit de piètre qualité. Les pays et régions du monde sont excessivement dépendants les uns des autres pour se nourrir. C’est le moment où jamais de prendre à bras le corps la question alimentaire et agricole par des politiques publiques volontaristes.

Événements à venir

Agenda, Formations :

Approches systémiques et écologie politique

16 mai de 9 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Brève histoire de l’écologie politique

16 mai de 9 h 30 min à 12 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Approche critique de l’écologie politique

16 mai de 13 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

COMPLET – Facilitation graphique : perfectionnement – Émotions des visages et gestuelles des personnages

13 juin de 9 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

COMPLET – Comment réussir à travailler avec presque tout le monde

13 juin de 9 h 30 min à 12 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Rencontre avec Olivier De Schutter

13 juin de 13 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Rencontres de l'écologie politique l du 23 au 25 octobre 2020

Bruxelles – BEL, site de Tour & Taxis 

Nos derniers podcasts

Notre dernière publication

Ecolo, la démocratie comme  projet

Ecolo, la démocratie comme projet

Résumé : La démocratie et l’écologie ne sont pas seulement compatibles, elles sont indissociables. Telle est la proposition centrale d’Ecolo, depuis sa création. Mais concilier la participation du plus grand nombre à la vie démocratique et le respect des écosystèmes...

lire plus

Nos dernières analyses

Aménagement participatif du territoire : d’une éthique du care à la question des communs

Aménagement participatif du territoire : d’une éthique du care à la question des communs

Les dispositifs participatifs mis en oeuvre à l’occasion de la révision du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec déterminent la constitution d’espaces d’échanges, d’argumentation et de confrontation qui impulsent des engagements citoyens, des mobilisations sociales conduisant à une sociétalisation de la grandeur écologique

Économie politique, démocratie et l’Anthropocène

Économie politique, démocratie et l’Anthropocène

L’Anthropocène ou « l’Ère de l’homme » désigne le moment où l’humanité est devenue l’élément moteur des processus biophysiques à l’échelle géologique. L’humanité laisse désormais sa trace partout sur la planète, transformant les écosystèmes dans son sillage.

Donner une dignité morale à la nature pour mieux habiter la Terre

Donner une dignité morale à la nature pour mieux habiter la Terre

Le concept d’habiter ne désigne pas ici un simple acte fonctionnel, celui de se loger, mais une relation fondamentale, intime, avec des lieux et des espaces. Pour Heidegger, habiter, c’est être et se sentir chez soi, se trouver à sa place dans un environnement familier. L’habitat ne se réduit donc pas à son infrastructure matérielle : c’est un « domaine qui dépasse les constructions et qui ne se limite pas non plus au logement. »