Etopia Centre d’animation et de recherche en écologie politique

Vers une sécurité sociale pour l’alimentation durable ?

Notre système alimentaire industriel et globalisé est responsable d’impacts environnementaux et sociaux majeurs. Pointé du doigt notamment pour sa contribution importante à la destruction de biodiversité et au changement climatique, il participe aussi à saper la résilience de l’agriculture et de l’approvisionnement alimentaire à travers le monde. En effet alors que ce système agroindustriel ne parvient pas à nourrir la planète, il tend à faire disparaitre progressivement les formes d’agriculture paysanne, inscrites dans la durabilité et le maintien du tissu social . De plus, à travers ses pratiques de production mais aussi de lobbying, l’industrie agroalimentaire pose de sérieux problèmes de santé publique.

– VertPop – Appel à idées !

Cette année, Liège accueillera une nouvelle fois VertPop, du jeudi 27 août au dimanche 30 août. VertPop, c’est l’occasion de rencontrer d’autres écologistes, qu’ils soient sympathisants, militants ou mandataires ! VertPop, c'est des formations, des débats, des...

Donner une dignité morale à la nature pour mieux habiter la Terre

Le concept d’habiter ne désigne pas ici un simple acte fonctionnel, celui de se loger, mais une relation fondamentale, intime, avec des lieux et des espaces. Pour Heidegger, habiter, c’est être et se sentir chez soi, se trouver à sa place dans un environnement familier. L’habitat ne se réduit donc pas à son infrastructure matérielle : c’est un « domaine qui dépasse les constructions et qui ne se limite pas non plus au logement. »

Un espace pour l’écologie dans l’histoire des idées politiques

Les Verts incarnent la quatrième idée politique de la modernité, l’écologie, qui englobe au sens large l’écologisme en tant que mouvement politique et en tant qu’idée.

REPORT DES RENCONTRES DE L’ECOLOGIE POLITIQUE -> RDV FIN OCTOBRE !

Les premières Rencontres de l'Ecologie Politique auraient dû débuter ce jeudi 12 mars. Au vu de l'évolution de la propagation du coronavirus Covid19 en Belgique, les experts de la santé publique et les autorités recommandent l'annulation des rassemblements de plus de...

Événements à venir

Agenda, Formations :

Approches systémiques et écologie politique

16 mai de 9 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Brève histoire de l’écologie politique

16 mai de 9 h 30 min à 12 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Approche critique de l’écologie politique

16 mai de 13 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

COMPLET – Facilitation graphique : perfectionnement – Émotions des visages et gestuelles des personnages

13 juin de 9 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

COMPLET – Comment réussir à travailler avec presque tout le monde

13 juin de 9 h 30 min à 12 h 30 min
Espace Kegeljan

Agenda, Formations :

Rencontre avec Olivier De Schutter

13 juin de 13 h 30 min à 16 h 30 min
Espace Kegeljan

Rencontres de l'écologie politique l du 23 au 25 octobre 2020

Bruxelles – BEL, site de Tour & Taxis 

Nos derniers podcasts

Notre dernière publication

Nos dernières analyses

Entre sidération et déni des crises écologiques : et si les théories catastrophistes étaient mobilisatrices ?

Entre sidération et déni des crises écologiques : et si les théories catastrophistes étaient mobilisatrices ?

L’objet de cette analyse sera de torde le cou à l’omniprésent besoin de « détourner le public de ses tentations catastrophistes». En effet, ne serions-nous pas face à des présupposés théoriques lorsqu’il s’agit d’identifier la réception des théories de l’effondrement comme uniquement dépolitisante ou paralysante ? Quels sont les effets réels de ces discours ?

Remettre l’humain au coeur du concept de smart-city

Remettre l’humain au coeur du concept de smart-city

Cela fait plus d’une décennie que la moitié de la population mondiale vit en ville. Sachant que ce chiffre devrait atteindre entre 70% et 75% à l’horizon 2050, et que les zones urbaines produisent 80% des gaz à effet de serre mondiaux pour une surface utilisée de seulement 2% de la surface terrestre totale2, cette concentration croissante des individus en ville pousse les acteurs concernés à réorganiser celles-ci en préservant et en optimisant la gestion de leurs ressources.

Signes intérieurs de résilience 

Signes intérieurs de résilience 

Après avoir converti le monde à la démocratie libérale et au capitalisme, notre civilisation fossile interconnectée approche d’une bifurcation d’une ampleur comparable à la chute de l’empire romain. La mutation risque juste d’être plus brutale, car les menaces sont intriquées dans un système mondial où des évènements à l’autre bout de la planète influencent une situation locale (et inversement).