voeux2008_teaser.gif

Le troisième numéro de la Revue Etopia propose deux dossiers sur des thèmes cruciaux pour notre avenir commun : Ecologie-autonomie et Slow Food. Une fois encore il s’agit de mêler des réflexions plus pointues sur le plan théorique à des informations très pratiques pour aider le lecteur désireux de s’ouvrir de nouveaux horizons. En 2008, la Revue Etopia passera au rythme de trois numéros par an. Une formule d’abonnement est proposée à 21 € pour trois exemplaires.

Sommaire

Voir les autres numéros de la revue étopia

Nouvelles publications

Le Pic du pétrole : Problème, conséquences, solutions
Un texte de Patrick Brocorens, Service de Chimie des Matériaux Nouveaux Université de Mons-Hainaut, Mons (Belgique).
Le problème : De nombreux indices indiquent que la production de pétrole est proche de son maximum et va bientôt entrer en déclin. Comment est-ce possible, alors que selon la croyance populaire « il reste 40 ans de pétrole » ? N’est-on pas tranquille pour un bon moment ? Et ce d’autant plus que ça fait 20 ans qu’« il reste 40 ans de pétrole »… Lire la suite

Note de lecture : « Qu’est ce que le Progrès ? Les chiffres montrent que ce devrait être la vraie question des négociations de Bali »
Note de lecture d’un article de Georges Monbiot paru dans The Gardian, 4 décembre 2007. Traduit de l’anglais par Réginald de Potesta de Waleffe.
Georges Monbiot écrit régulièrement dans le journal anglais The Gardian. C’est un spécialiste des questions environnementales. A l’occasion du sommet de Bali, il a publié le 4 décembre un des ces articles secouants dont il a le secret. Lire la suite

Ordre de grandeur macroéconomique
Un texte de Nicolas Bednar, chercheur-associé à etopia et conseiller politique à Ecolo.
Telle décision impactera le budget fédéral de l’ordre de 3 milliards €, telle autre creusera le déficit d’une Région de 500 millions €…En valeur absolue, nous avons du mal à imaginer ce que représentent ces montants. Par contre, il est intéressant, puisque beaucoup de décisions politiques entraînent un arbitrage budgétaire, de percevoir ce qu’ils représentent par rapport à certains agrégats macroéconomiques comme le PIB, le budget de l’Etat, le déficit public, les dépenses dans l’enseignement, etc. Lire la suite

Ecologie-Autonomie. Fragments de l’histoire en cours, Benoît Lechat, étopia (Etude 2007/2)
Depuis ses origines, le courant écologiste a trouvé dans l’idée d’autonomie, une ressource de changement politique qui n’est pas prête de s’épuiser. Autonomie, sphère autonome, autogestion : pourquoi revenir sur ces thèmes dans une réflexion écologiste en 2007 ? Ne s’agit-il pas d’un attirail ringard pour ex-soixante-huitards nostalgiques de la vie en communauté ? Le contexte dans lequel se meut l’écologie politique n’a-t-il pas entretemps radicalement changé ? La prise de conscience de l’urgence écologique n’a-t-elle pas pénétré jusqu’au cœur de l’économie capitaliste ? L’essentiel aujourd’hui n’est-il pas de permettre à tout le monde d’accéder à un pouvoir d’achat permettant une « consommation responsable » ? Pourquoi s’accrocher à l’approfondissement du processus démocratique ? Quel sens cela peut-il encore avoir aujourd’hui de vouloir défendre l’engagement collectif dans des activités non marchandes ? Pourquoi juger indispensable un renforcement de la démocratie économique ? La mission historique des écologistes ne réside-t-elle pas dans la promotion de l’autonomie et plus particulièrement des activités gratuites effectuées en dehors du marché et de l’Etat, de manière individuelle ou collective ? Lire la suite

Changer la donne sociale. Mieux comprendre les personnes en grande précarité afin de leur donner une liberté réelle, Lionel Thelen, chercheur associé à étopia
Cet article vise à expliciter plus avant les singularités inhérentes à la vie en grande précarité afin de donner les outils à tout un chacun pour appréhender une réalité plurielle et d’autant plus complexe que la plupart d’entre nous proviennent de couches de la population relativement préservées des traits repris ci-après. Il doit être évident aux yeux de tous que chaque individu plongé dans la grande précarité est unique et que les singularités en question ne sont que les plus petits communs dénominateurs d’une galaxie de situations intrinsèquement différentes les unes des autres. A partir des singularités mises au jour, il sera montré que les politiques sociales actuelles se révèlent inadaptées à prendre en compte les demandes et besoins émanant des membres les plus fragilisés du corps social. Pour combattre cette tendance, il s’agit avant tout de restaurer un rapport de confiance entre usagers et institutions, rapport bien mis à mal par l’optique du « tout à l’emploi » et du contrôle généralisé tels que développés ces dernières années.
Dans ce but, des propositions se basant sur une opérationnalisation de la théorie des capabilités de Sen apportent, en conclusion, une note résolument positive et ce, afin de changer la donne sociale actuelle de la plus constructive des manières. Lire la suite

L’écologie et la réforme de la gauche, Benoît Lechat, étopia
L’écologie est-elle de gauche ? Faut-il vraiment se poser cette question aujourd’hui ? Non, s’il s’agit de se livrer à une forme de nombrilisme identitaire et de s’endormir douillettement dans quelques certitudes héritées, en se rassurant que oui, finalement on est dans le bon camp de ceux qui ont raison, même s’ils se sentent un peu plus seuls aujourd’hui qu’hier. Non, encore, s’il s’agit de conforter des rentes de situation (tendanciellement en baisse) de l’un ou l’autre parti. Oui, si le but poursuivi est de reprendre de manière critique une tradition politique pour identifier quelques grands enjeux contemporains et les analyser en fonction d’objectifs fondamentaux comme la justice et l’autonomie. Lire la suite

Entrer dans une nouvelle justice. Echos du congrès des Grünen, Benoît Lechat, étopia
Réunis en Congrès les 23, 24 et 25 novembre à Nuremberg, les délégués des régionales des Verts allemands ont approuvé un ensemble de résolutions qui renouvellent leurs balises idéologiques dans les domaines de la lutte contre le changement climatique, les politiques sociales et la régulation verte de l’économie de marché. L’ensemble atteste d’un net virage à gauche. Lire la suite

Alternatives au libre-échange. Débats et enjeux altermondialistes, Charly Poppe, chercheur-associé à étopia
Pour certains, être altermondialiste tient de l’évidence. Pour d’autres, l’identité « alter » est loin d’être un puits de lumière. Évidemment, nous croyons tous qu’un autre monde est possible, nous pensons même que celui-ci est indispensable. Mais si la question du « pourquoi » ne se pose plus, celle du « comment » est beaucoup moins évidente. Il est un domaine pour lequel « penser des alternatives » se révèle plus compliqué que pour d’autres : il s’agit de la question du commerce international. Je voudrais ici m’intéresser à ces fameuses « alternatives », mais avant cela, il est bon de revenir sur ce qui rassemble les divers mouvements revendiquant une mondialisation plus juste. Pourquoi, à un moment donné, tous ces mouvements se sont-ils mis en marche contre une certaine marche du monde ? Sur quelles bases ? Lire la suite

La qualité différenciée en production porcine : enjeu du développement de la filière ou simple alibi pour un secteur difficilement accepté ?, Laurence Lambert, étopia
En Wallonie, le développement de la filière porcine est régulièrement sous les feux de l’actualité ! Il n’y a pas un mois sans que l’on évoque, dans les médias régionaux ou locaux, un dossier d’implantation de porcherie, qualifiée d’industrielle, qui attise les passions politiques ou citoyennes. Lire la suite

La simplicité volontaire et les créatifs culturels : rampes de communication pour 2008 ?, Jean-Philippe Rémy
Cela fait quelques jours que l’expression « Simplicité Volontaire » résonne très harmonieusement dans mon esprit. De toutes les propositions qui ont été faites depuis plusieurs années quant à une nouvelle utopie politique, celle-ci est la plus porteuse du développement d’un certain bonheur individuel. Les autres concepts, décroissance, alter-mondialisme, développement durable…, induisent trop de renoncements et de contraintes que pour être vraiment porteurs de changements massifs d’attitudes citoyennes. Proposer l’ascétisme et/ou la colère n’est pas très attirant, nous le vivons tous les jours. Décortiquons un peu cette petite perle. Lire la suite

Share This