D’une part, la transition énergétique (énergie renouvelable, cogénération, efficacité énergétique et isolation du bâti existant) nécessite un important capital d’investissement. D’autre part, 252 milliards d’euros « dorment » sur les comptes d’épargnes des citoyens belges. Comment réconcilier les deux ? Quelles formules de financement innovantes mettre en place ? Comment démultiplier l’apport financier des pouvoirs publics ? Cet atelier nous amènera à identifier les solutions envisageables sur base de cas concrets…

Animateur

  • Ismael Daoud – Administrateur délégué – ENERGIRIS scrl
Share This