Le « digital turn » est l’expression employée pour nommer les modes de transformations que le numérique exerce sur nos vies. Les technologies de l’information et de la communication transforment radicalement nos modes d’être, de vivre, de penser, de produire, de distribuer, de consommer, d’échanger, de travailler, de nous déplacer… et même d’aimer. Nous évoluons désormais dans un monde hautement informatisé et digitalement interconnecté, où l’interaction avec des terminaux ou des interfaces intelligentes est permanente, dans un flux informationnel continu. Face à ces constats, il est utile de s’interroger sur cette société numérique, sans crainte technophobe ni euphorie technophile. Parmi ces transformations, deux thématiques seront abordées: il s’agit d’une part des enjeux liés à la fracture numérique (du 1er et du 2nd degré) et d’autre part des nouveaux challenges liés à la mobilité numérique, comme le BYOD (« bring your own device »), les smart cities, et la recomposition des espaces de travail et d’espaces citoyens grâce à la création de nouvelles territorialités (espace de co-working, tiers-lieux).

Animatrices

  • Nathalie Grandjean – philosophe et chercheuse au CRIDS (Université de Namur)
  • Sarah Gallez – sociologue et chercheuse au CRIDS (Université de Namur)
Share This