etopia
Place aux débats - le samedi après-midi
 
 
 
Etopia > formations > rencontres écologiques d’été > Edition 2014 > Place aux débats - le samedi après-midi

Place aux débats, c’est la grande nouveauté de cette 22ème édition des Rencontres Écologiques d’Été.

1 moment, 4 lieux, 4 sujets, 4 animateurs pour parler, s’écouter et débattre. A chaque fois, les thèmes seront présentés par 1 ou 2 intervenants, avec des regards croisés. Ensuite, c’est vous qui dessinerez le contour des discussions, vous qui baliserez les conclusions...

Le samedi 30 août, de 14h30 à 17h15, nous vous proposerons de choisir un des 4 sujets :

  1. Réinventer les partis (verts) au XXIe siècle
  2. Réinventer l’économie (et la rendre collaborative, sociale, verte,...)
  3. Réinventer les villes et les campagnes (et y impulser la transition écologique)
  4. Réinventer la démocratie (« green democratic reboot »)

I. Réinventer les partis (verts) au XXIe siècle

A l’heure où les partis politiques sont en crise, qu’en est-il des partis écologistes ? Depuis l’origine, les partis verts se sont voulu des instruments au service du projet de l’écologie politique mais aussi, et c’est leur grande particularité, des espaces de vitalité démocratique. Pour les écologistes, le fonctionnement du parti constitue un espace emblématique où il ne faut faire de compromis qu’avec soi-même, où l’on peut pousser le plus loin la réalisation des principes démocratiques. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les partis verts sont-ils encore des instruments efficaces au service du projet de l’écologie politique ? Constituent-ils encore des espaces de vitalité démocratique ? Quelle est leur place à l’avenir dans une démocratie en crise ?

  • Lucile Schmid, Fondation pour l’Ecologie Politique - France (à confirmer)
  • John Pitseys, docteur en philosophie et licencié en droit, chargé de recherches au CRISP
  • Animateur : Ronny Balcaen

II. Réinventer l’économie (et la rendre collaborative, sociale, verte,...)

Face à un modèle économique, fondé sur le profit, la compétition et l’épuisement des ressources naturelles, qui détruit l’environnement et accroissent les inégalités sociales, des alternatives sont là : économie collaborative, économie sociale, économie verte, etc. Ces alternatives interrogent les fondements du système économique pour le rendre plus juste sur le plan social et plus soutenable sur le plan environnemental. Quelles sont ces alternatives ? Quelles sont leurs limites ? Dans quelles mesures peuvent-elles se connecter au système actuel ?

  • Olivier De Schutter, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation à l’ONU (à confirmer)
  • Animateur : Georges Gilkinet, député

III. Réinventer les villes et les campagnes (et y impulser la transition écologique)

Pourquoi devrait-on vivre en ville pour disposer de services publics de proximité et à la campagne pour respirer de l’air pur et profiter d’une vie sans bruits ? En tant qu’écologiste, nous rejetons ce dilemme ! Comment impulser une transition écologique qui ne soit pas à deux vitesses en opposant l’urbanité et la ruralité ? L’écologie politique est-elle un projet urbain ? Comment amener les services publics et l’activité économique de la ville à la campagne, et la tranquillité, l’environnement, la qualité de vie de la campagne à la ville ?

  • Tine Heyse, échevine à Gand et a les compétences environnement et énergie. Elle a travaillé chez Greenpeace et comme conseillère au groupe Groen-Ecolo à la Chambre.
  • Camille Gira, maire de Beckerich et ministre luxembourgeois
  • Animateur : Philippe Henri, député

IV. Réinventer la démocratie (« green democratic reboot »)

En Europe, la démocratie est partout en crise. Notre démocratie est minée par l’impuissance politique à « changer la vie » et la désaffection et la défiance croissante des citoyens à l’égard des institutions. Dans le même temps, des nouvelles formes d’implication citoyenne s’expérimentent au quotidien pour redonner aux citoyens du pouvoir sur leur vie. Des nouvelles idées émergent. Constituent-elles une source d’inspiration pour mener une réforme profonde de notre démocratie ? Quelles formes cette « nouvelle donne démocratique » devrait-elle prendre ?

  • Vincent Jacquet, doctorant en science politique à l’Université catholique de Louvain, membre de la cellule méthodologie du G1000
  • Vincent de Coorbyter, président du CRISP et professeur à l’ULB
  • Florent Marcellesi, député-suppléant européen du Groupe des Verts
  • Barbara Trachte, députée
  • Animation : Isabelle Durant

En collaboration avec la GEF, Green European Foundation

JPEG - 47.7 ko
 
Articles de la rubrique :
2014 Place aux débats - le samedi après-midi
Thématiques de la rubrique : en construction