etopia
This is not America
 
 
Benoit Hellings
Député fédéral Ecolo en charge des relations internationales
Autres articles
TTIP : LE TRAITÉ DE TOUS LES DANGERS ?
Open data, open source : un enjeu démocratique
Entre le TTIP et l’Europe, il faut choisir !
« Tear down that treaty (brisez ce Traité) Mr President »
Réflexions sur les métamorphoses en cours induites par la société numérique
Débat "licence globale" vs "HADOPI"
This is not America
 
Derniers articles de cette rubrique
Les utopies réalistes
Remplacer les billets de banque par de la monnaie électronique de banque centrale ?
Quatre clés pour entrer dans la danse
Constitutionnaliser les communs
Des traces du nouveau management public dans la culture ?
Simplifier, c’est démocratiser
Les forêts en Afrique centrale, un mode de gestion pacifié ?
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Le nouvel esprit de la démocratie
Note de lecture : l’hiver de la démocratie ou le nouveau régime, de Guy Hermet
Exceptionnel : débat Conh-Bendit - Castoriadis à LLN en 1980 (retranscription)
L’avenir du capitalisme
Pour un nouvel imaginaire politique
publications - Analyses
Quand de vrais citoyens balaient une fausse démocratie
Referendum sur l’indépendance de l’Écosse
publications - Notes, traductions…
Exceptionnel : débat Conh-Bendit - Castoriadis à LLN en 1980 (retranscription)
Le sens du progrès, de P.-A. TAGUIEFF
publications - Analyses
Accélérer le financement de la créativité verte
This is not America
L’eau, question sociale du XXIème siècle
Le modèle socio-économique européen
2007, l’année ou l’humanité a atteint les limites de l’écosystème Terre ?
publications - Notes, traductions…
En finir avec la présidence (française)
Cours camarade, le vieux monde est derrière toi
publications - Analyses
Transparence et société complexe :
This is not America
Au carrefour de toutes les crises, la politique joue sa peau
Mai 68 en Belgique : la brèche éclatéee
publications - Wallonie et Gouvernance
Le concept de gouvernance
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Un texte de Benoit Hellings, chercheur-associé à Etopia.

Ce texte est la vision toute personnelle d’un visiteur engagé, qui a parcouru 5200 km sur le continent américain, de la côte californienne à l’Utah, en passant par les Etats d’Arizona, du Colorado et du Nevada en plein campagne présidentielle américaine fin de l’été 2008.

Je suis arrivé dans la très « liberal » ville de San Francisco au moment où la Convention démocrate de Denver commençait. Nous étions alors dans ce que les commentateurs appellent le « momentum » de Barack Obama. Il était à son pic de popularité et de visibilité médiatique.

Plus tard, j’ai parcouru une vingtaine de localités perdues de l’Ouest américain mythique et ultra-conservateur lors de la nomination de Sarah Palin comme candidate Vice-Présidente lors de la Convention républicaine.

D’un point de vue européen, Barack Obama apparaît comme le choix évident. Il est pour beaucoup d’entre-nous la respiration nécessaire après huit ans d’administration Bush aux résultats économiques et diplomatiques catastrophiques. Il apparaît dès lors comme le candidat providentiel, semblant plus enraciné dans les valeurs progressistes que ses prédécesseurs démocrates. Pourtant, à l’époque – c’est-à-dire avant la crise financière – Barack Obama ne parvenait pas à distancier John McCain dans les sondages et une semaine avant le scrutin, rien ne semble vraiment décidé. Pourquoi ?

Sommaire de ce dossier, à télécharger ci-contre

  • L’émergence d’une icône réganienne
  • Autarcie & Energie
  • Le pays de la bagnole
  • La Nouvelle Judée
  • L’effet Obama
  • Campagne électronique
  • Grassroots politics

©©