etopia
Pauvreté, précarité et exclusion sociale... La Région wallonne peut déjà beaucoup !
 
 
Autres articles
Pauvreté, précarité et exclusion sociale... La Région wallonne peut déjà beaucoup !
 
Derniers articles de cette rubrique
Intelligence artificielle forte : Enjeux, espoirs et risques
Le retour des mines en Europe, une réalité ?
Le blé bientôt fauché, le liquide bientôt liquidé, un monde nouveau est-il né ?
Commerce et environnement, frères ennemis ?
Initiative populaire et démocratie radicale
Démocratie radicale et choix budgétaires.
Forêts wallonnes : Mise en lumière des enjeux de la privatisation
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Quartiers durables : guide d’expériences européennes (ARENE)
Pétrole apocalypse : Résumé des principaux chapitres
publications - Analyses
PENSER L’AVENIR D’UNE COMMUNE A L’HORIZON 2050
Pauvreté, précarité et exclusion sociale... La Région wallonne peut déjà beaucoup !
Une politique durable de l’énergie au niveau communal :
publications - Etudes
Quartiers durables. Pistes pour l’action locale
publications - Brochures
Sauver et promouvoir les sentiers
publications - Notes, traductions…
Paradoxes verts : diagnostic et orientation en terrain difficile
publications - Analyses
“Labour Mobility Package”
Résoudre la question écologique pour la question sociale
Logement et justice sociale : le prêt tremplin snobe l’accès au logement pour renforcer l’accès à la propriété
Pauvreté, précarité et exclusion sociale... La Région wallonne peut déjà beaucoup !
L’envers du Plan Marshall wallon
publications - Etudes
Changer la donne sociale. Mieux comprendre les personnes en grande précarité afin de leur donner une liberté réelle
publications - Analyses
Accélérer le financement de la créativité verte
Pauvreté, précarité et exclusion sociale... La Région wallonne peut déjà beaucoup !
Emploi : le « miracle » danois est-il transposable en Belgique ?
Emploi et construction Durable à Bruxelles ou Comment avancer vers une économie verte ?
publications - Varia
De Lisbonne à Lisbonne. De la Stratégie au Traité… et au-delà
débats - colloques
Charleroi, du souffle pour l’économie et l’emploi
relais locaux - Etopia Bruxelles
Transition d’accord – mais comment je gagne ma vie ?
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Un texte de Thérèse-Marie Bouchat, chercheuse-associée à etopia et conseillère politique à Ecolo

Introduction [1]

La pauvreté et la précarité touchent de plus en plus de ménages wallons. Pour un nombre
important de ces ménages, la situation socio-économique se dégrade. Les problèmes se
complexifient, se multiplient et se cumulent : pas d’emploi ou perte d’emploi, instabilité
professionnelle (contrats à durée déterminée, intérim, temps partiel,…), diminution du pouvoir
d’achat, difficulté de trouver un logement, perte de repères, isolement, santé déficiente …

Plusieurs indicateurs, relevés par différentes études, attestent de ces difficultés. Ainsi :

  • de nombreuses personnes vivent sous le seuil de risque de pauvreté (17,5% en Wallonie, contre 14,7% en Belgique et 10,7% en Flandre [2]) ;
  • l’inflation touche de manière beaucoup plus importante les petits revenus (une récente étude a montré que les bas revenus avaient perdu 400 € de pouvoir d’achat sur la seule année 2007 [3]) ;
  • l’emploi n’est plus un rempart contre la pauvreté (le taux de pauvreté des travailleurs atteint 4,3% en Belgique et il va croissant au fil des ans [4]) ;
  • de nombreux demandeurs d’emplois se voient suspendus ou exclus des allocations de chômage (près de 5% d’entre eux en Wallonie [5]) ;
  • de nombreuses personnes occupent des logements « quasi » insalubres (17,1% des locataires et 5,9% des propriétaires occupent un logement dont l’indice de salubrité est mauvais ou très mauvais [6]) ;
  • certains ménages éprouvent des difficultés à assumer le coût des soins de santé (1 Belge sur 4… et, pour près de 5% d’entre eux, c’est même impossible [7]).

Le constat est largement partagé et bon nombre d’acteurs se mobilisent pour que les choses
changent. Les syndicats demandent aux politiques qu’ils prennent d’urgence des mesures pour
restaurer le pouvoir d’achat. La fédération des CPAS wallons estime qu’il faut sortir au plus vite
de la logique d’exclusion dans laquelle nous entraîne le plan d’accompagnement et de suivi des
chômeurs. Les mutualités sont particulièrement inquiètes pour les aînés, davantage touchés par
la pauvreté et ses conséquences en matière de santé.
Par ailleurs, le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale souligne dans
son récent rapport que « de plus en plus de ménages ont des revenus insuffisants ou traversent
des périodes où leurs revenus sont aléatoires ». Il pointe également « une inégalité croissante des
revenus » [8].

Le présent texte sera décomposé en cinq sections, qui seront structurées de manière semblable :
un constat sera posé et des propositions seront émises.

Table des matières (document à télécharger)

  • Introduction
  • Pouvoir d’achat : augmenter celui des ménages en risque de pauvreté
    • Exonérer de la redevance radio et télévision tous les ménages qui sont en risque de pauvreté
    • Octroyer une allocation-loyer aux ménages qui ne peuvent accéder à un logement social
    • Offrir à tous les ménages une certaine quantité d’électricité… et opter pour une tarification progressive de l’électricité
    • Inciter à consommer moins d’énergie… et maintenir le pouvoir d’achat
    • Améliorer les mesures sociales régionales en matière énergétique
  • Economie : investir dans les politiques qui concernent les ménages à bas revenus
    • De manière générale, soutenir les secteurs verts, novateurs et créateurs d’emploi
    • Soutenir le secteur non marchand et l’économie sociale
    • Donner priorité à des politiques qui, in fine, améliorent les conditions de vie des populations précarisées
    • Emploi : viser l’accompagnement et la mise à l’emploi, dans des emplois de qualité
    • Exiger l’arrêt de la chasse aux chômeurs et revoir le « plan d’accompagnement et de suivi des chômeurs »
    • Revisiter les aides à l’emploi et recentrer certaines d’entre elles sur les publics les moins qualifiés
    • Promouvoir des dispositifs novateurs, tels les groupements d’employeurs et le plan Tandem
  • Formation : recentrer les aides régionales vers les publics les moins qualifiés
    • Développer un plan ambitieux d’alphabétisation
    • Resserrer certains dispositifs sur les publics moins qualifiés
    • Offrir un crédit « formation permanente » inversement proportionnel à la durée du parcours scolaire
  • Social : déployer un plan social, avec les pouvoirs locaux
    • Réfléchir à l’instauration de « plans locaux de politique sociale »
    • Améliorer / harmoniser la qualité de certaines interventions des CPAS
    • Réactiver les écoles de consommateurs
    • Développer des projets de crédit social accompagné
    • Apporter un soutien spécifique aux populations d’origine étrangère

[1Le présent texte a servi de base à une conférence de presse du Groupe Ecolo au Parlement Wallon le 18 février 2008.

[2Chiffres cités notamment dans le rapport « Lutter contre la pauvreté. Evolutions et perspectives. Une contribution au débat et à
l’action politiques », Service de lutte contra la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, déc. 2007, p 9.

[3« Indice des prix, indexation et pouvoir d’achat des ménages à petits revenus », Ph. Defeyt, Institut pour un Développement durable,
nov. 2007.

[4« Les travailleurs pauvres en Belgique : une réalité pour le moins inquiétante », Olivier Flohimont et Stéphane Balthazar, Far, 2006

[5« Les exclusions ONEm, implications pour les CPAS », Ricardo Cherenti, Fédération des CPAS, déc. 2007, p 7.

[6« Enquête sur la qualité de l’habitat en Région wallonne », synthèse des résultats repris par le CRI, déc. 2007

[7« Pour un belge sur 4, la santé est trop chère », Le Soir, 20 novembre 2007.

[8« Lutter contre la pauvreté. Evolutions et perspectives », Op cit. , p 13.


©©