etopia
Faut-il libéraliser l’agriculture mondiale ?
Jeudi 10 janvier à 20h, Baradéba : Comment réduire la pauvreté dans les pays en développement ?
 
agendaJanvier 2008
 
 
 
 
 
Autres articles
La nature, combien ça coûte ? Pourquoi l’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie
Football : divertissement de masse ou véritable outil de cohésion sociale ?
Jeudi 8 mai, baradéba : Quels sont les enjeux politiques et environnementaux de la mobilité à Bruxelles ?
Jeudi 10 avril à 20h, Baradéba : Pologne, Royaume-Uni, Turquie : intégration ou désintégration européenne ?
Jeudi 13 mars à 20h, Baradéba : Le droit de propriété apporte-t-il plus ou moins de justice ?
Jeudi 14 février, 20h00, Baradéba : La véritable égalité est-elle souhaitable ?
Jeudi 10 janvier à 20h, Baradéba : Comment réduire la pauvreté dans les pays en développement ?
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Tous artistes grâce à internet ?
Faisons-nous trop d’enfants ?
Vers une marchandisation du corps ?
Les régimes nous bouffent-ils ?
Comment protéger notre économie locale ?
Les jeux vidéo rendent-ils violent ?
La religion a-t-elle son mot à dire sur tout ?
rubrique
 
mots
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

À en croire de multiples experts et observateurs, la libéralisation de l’agriculture mondiale serait une voie pertinente à suivre pour réduire la pauvreté dans les pays en développement (PED).

En effet, dans ces pays aux économies nationales souvent fortement dépendantes de la production et de l’exportation d’un nombre restreint de matières premières agricoles, la pauvreté s’expliquerait en bonne partie par le « deux poids deux mesure » entre pays développés et PED dans le commerce mondial des produits agricoles, les pays développés faussant la concurrence en adoptant des politiques protectionnistes dans le même temps inaccessibles ou proscrites pour les PED.

À cet égard, les subventions massives dont bénéficient les agriculteurs des pays industrialisés sont régulièrement pointées du doigt. Au Sud comme au Nord, des voix croissantes revendiquent avec force leur élimination pure et simple.

Pour évidente qu’elle soit de prime abord, cette manière de voire les choses conduit sérieusement à s’interroger. La libéralisation croissante de l’agriculture mondiale bénéficie-t-elle vraiment aux plus pauvres ? Les subventions des pays développés se résument-elles à un instrument de « domination des plus riches sur les plus pauvres » ? La « crise » de l’activité agricole se limite-t-elle aux seuls PED ? Les évolutions profondes intervenues dans la dynamique des marchés agricoles au cours de ces trente dernières années n’invitent-telles pas à identifier d’autres enjeux plus fondamentaux que le seul « deux poids deux mesures » du commerce mondial entre le Nord et le Sud ?

Avec

Stéphane Parmentier d’OXFAM et Xavier Guigue d’ITECO (Centre de formation pour le développement et la solidarité internatioanle

Lieu

Au Verre d’eau, Chaussée d’Alsemberg 5 à 1060 Bruxelles (5 minutes à pied de la Barrière)

Animation

Viviane Laroy

Personne de contact

Viviane Laroy, info@etopia.be, 081/24 23 59.


©©