etopia
Jeudi 13 décembre à 20h, Baradéba : Culture et Commerce sont-ils compatibles ?
 
agendaDécembre 2007
 
 
 
 
 
Autres articles
La nature, combien ça coûte ? Pourquoi l’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie
Football : divertissement de masse ou véritable outil de cohésion sociale ?
Jeudi 8 mai, baradéba : Quels sont les enjeux politiques et environnementaux de la mobilité à Bruxelles ?
Jeudi 10 avril à 20h, Baradéba : Pologne, Royaume-Uni, Turquie : intégration ou désintégration européenne ?
Jeudi 13 mars à 20h, Baradéba : Le droit de propriété apporte-t-il plus ou moins de justice ?
Jeudi 14 février, 20h00, Baradéba : La véritable égalité est-elle souhaitable ?
Jeudi 10 janvier à 20h, Baradéba : Comment réduire la pauvreté dans les pays en développement ?
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Tous artistes grâce à internet ?
Faisons-nous trop d’enfants ?
Vers une marchandisation du corps ?
Les régimes nous bouffent-ils ?
Comment protéger notre économie locale ?
Les jeux vidéo rendent-ils violent ?
La religion a-t-elle son mot à dire sur tout ?
rubrique
 
mots
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Le Jeudi 13 décembre 2007 à 20h00, au Verre d’eau, Chaussée d’Alsemberg 5 à 1060 Bruxelles (5 minutes à pied de la Barrière).

Notre société actuelle tourne autour de l’économie et du coup, le profit et le rendement. Dans ce contexte, le progrès est mesurable en termes d’argent perçu en plus de ce qui a été demandé comme ressources pour être produit. Dans quelle mesure la culture est le parent pauvre de cette logique ?

Avec

  • Véronique WATERSCHOOT (conseillère politique au groupe ECOLO au Parlement de la Communauté française)
  • Pierre HEMPTINNE (Conseiller de la direction à la médiathèque)
  • Frederic Horsch.

Peut-on mesurer la culture en terme de plus-value monétaire ? Qu’est-ce que la culture ? Distinguer la culture d’autres activités économiques, est-ce déjà fausser le débat ? Ne serait-ce pas faire croire que la culture ne peut pas être soumise à la sphère économique ? Les enjeux ne tournent-ils pas plus autour de la question des monopoles plus que de la commercialisation ? Les monopoles ne sont-ils pas les réels dangers pour la création culturelle ?

Si la culture n’est pas juste mesurable en terme de profit, le rôle de l’Etat ne devient-il pas déterminant ? Quels sont les effets de différentes politiques culturelles ? Quelle est la situation en Belgique ?

Venez avec nous débattre de cette question avec trois acteurs à l’angle d’attaque différent. Pierre Hemptinne est un témoin privilégié de la politique culturelle comme service public. Frederic Horsch a combattu contre le monopole de clear channel et Véronique Waterschoot est au fait des politiques culturelles et de ce qui se cachent derrière elles.

Personne de contact Viviane Laroy, info@etopia.be, 081/242359 (org. étopia, centre d’animation et de recherche en écologie politique).


©©