etopia
Climat : analyse de la position de la Chine
 
 
Autres articles
Climat : analyse de la position de la Chine
 
Derniers articles de cette rubrique
Intelligence artificielle forte : Enjeux, espoirs et risques
Le retour des mines en Europe, une réalité ?
Le blé bientôt fauché, le liquide bientôt liquidé, un monde nouveau est-il né ?
Commerce et environnement, frères ennemis ?
Initiative populaire et démocratie radicale
Démocratie radicale et choix budgétaires.
Forêts wallonnes : Mise en lumière des enjeux de la privatisation
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
L’écologie revient
Réchauffement climatique : les assureurs tirent la sonnette d’alarme (traduction)
publications - Analyses
La seule grève à lever : celle de la transition
L’accord de Paris et les acteurs mondiaux
Le post-Paris des climato-sceptiques
Que penser de l’accord de Paris ?
Quel futur pour le pétrole face au réchauffement climatique ?
publications - Notes, traductions…
Pic de pétrole : le plateau sera atteint vers 2020, selon un responsable de l’AIE
Le Pic du pétrole : Problème, conséquences, solutions
L’écologie revient
Pétrole apocalypse : Résumé des principaux chapitres
publications - Analyses
Le retour des mines en Europe, une réalité ?
Utiliser la libéralisation de l’énergie au service du citoyen
A qui profitent les compteurs communicants ?
publications - Notes, traductions…
L’empreinte écologique de Google exposée
Note de lecture : "Qu’est ce que le Progrès ? Les chiffres montrent que ce devrait être la vraie question des négociations de Bali"
publications - Analyses
Europe : courte analyse du "Paquet énergie-climat"
Chine-climat : les dessous d’une politique énergétique balbutiante
Climat : analyse de la position de la Chine
Notre mère la Terre a de la fièvre
publications - Etudes
sortir du nucléaire et respecter Kyoto c’est possible !
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Un texte de Hai Lan (pseudonyme), chercheuse-associée à étopia.

Vue d’Europe, la position de la Chine sur la lutte contre les changements climatiques semble parfois difficilement acceptable. Comment comprendre que ce pays qui est sur le point de devenir le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre soit aussi réticent à s’engager dans la fixation d’objectifs chiffrés alors que la réalité du réchauffement y est pleinement reconnue ? Voici quelques éléments d’explications politiques et économiques pour éclaircir un débat crucial dans le cadre de la préparation de l’après Kyoto.

D’aucuns pourraient se demander si l’ancien ministre Claude Allègre n’est pas le conseiller des autorités chinoises, lui qui vient de publier un livre pour démontrer que le réchauffement climatique n’est pas lié à l’activité humaine. Sinon, comment expliquer le refus de la Chine de s’engager aux côtés des pays développés à réduire ses émissions de gaz à effet de serre ? Ou encore, comment expliquer que la Chine, qui devient le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, pays désormais « émergent » se refuse à tout engagement contraignant dans le cadre d’un instrument international ?

Est-ce un manque d’information ? Un refus de voir la réalité du changement climatique ? Ou tout simplement une analyse qui repose sur des concepts différents des nôtres ?

Sommaire

  1. Introduction
  2. La Chine ne nie pas la réalité du changement climatique
  3. La Chine minimise le facteur anthropique pour ne pas brider son développement
  4. La Chine invoque le respect du principe d’équité : un standard, une double convergence
  5. La stabilité, un élément essentiel du positionnement géopolitique chinois.

©©