etopia
Une politique communale de l’énergie : le plan Kyoto local de Watermael-Boitsfort
 
 
Annemie Vermeylen
échevine de l’Environnement, de l’Energie et du Logement à Watermael-Boitsfort, chercheuse-associée d’étopia
Autres articles
Une politique communale de l’énergie : le plan Kyoto local de Watermael-Boitsfort
 
Derniers articles de cette rubrique
Les utopies réalistes
Remplacer les billets de banque par de la monnaie électronique de banque centrale ?
Quatre clés pour entrer dans la danse
Constitutionnaliser les communs
Des traces du nouveau management public dans la culture ?
Simplifier, c’est démocratiser
Les forêts en Afrique centrale, un mode de gestion pacifié ?
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Pic de pétrole : le plateau sera atteint vers 2020, selon un responsable de l’AIE
Le Pic du pétrole : Problème, conséquences, solutions
L’écologie revient
Pétrole apocalypse : Résumé des principaux chapitres
publications - Analyses
Le retour des mines en Europe, une réalité ?
Utiliser la libéralisation de l’énergie au service du citoyen
A qui profitent les compteurs communicants ?
publications - Notes, traductions…
L’empreinte écologique de Google exposée
publications - Analyses
A qui profitent les compteurs communicants ?
Une politique communale de l’énergie : le plan Kyoto local de Watermael-Boitsfort
Une politique durable de l’énergie au niveau communal :
publications - Une économie forte est une économie qui maîtrise son énergie
Aider les particuliers : isoler 100 % des habitations d’ici 10 ans
publications - Analyses
Une politique communale de l’énergie : le plan Kyoto local de Watermael-Boitsfort
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Un texte d’Annemie Vermeylen, échevine de l’Environnement, de l’Energie et du Logement à Watermael-Boitsfort, chercheuse-associée d’étopia.

Située au sud-est de Bruxelles, Watermael-Boitsfort s’étend sur 1.293 hectares, dont un peu plus de la moitié sont occupés par la forêt de Soignes. Elle compte 24.300 habitants.

Le patrimoine (hors logements) dont la Commune paie la facture énergétique est composé de 35 bâtiments très diversifiés, parmi lesquels 5 bâtiments de bureaux, 1 dépôt communal incluant une serre, 11 écoles, 1 complexe sportif incluant une piscine, un mini-bassin, des terrains de football et un hall omnisports, 2 salles de spectacles, 3 bibliothèques, 2 crèches, ...

La facture énergétique de ce patrimoine s’élevait en 2005 à 790.000 euros, ce qui dans le contexte économique et écologique actuel a interpellé les édiles communaux.

Une politique transversale d’Utilisation Rationnelle de l’Énergie (URE) a donc été mise en œuvre à partir de 2003 et matérialisée dans un premier temps par la création d’un échevinat de l’Énergie.

Sommaire (texte complet à télécharger en pdf)

  1. Introduction
  2. Les objectifs de la politique d’URE à Watermael-Boitsfort
  3. Les audits énergétiques
  4. Un exemple : la piscine Calypso
  5. Inventaire des consommations de gaz et électricité
  6. La sensibilisation du personnel
  7. Les résultats
  8. Mesures d’URE dans les logements communaux
  9. Conclusions

©©