etopia
BARADEBA EXCEPTIONNEL : Ethique en politique : de quoi parlons-nous ?
 
agendaMars 2007
 
 
 
 
 
Autres articles
La nature, combien ça coûte ? Pourquoi l’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie
Football : divertissement de masse ou véritable outil de cohésion sociale ?
Jeudi 8 mai, baradéba : Quels sont les enjeux politiques et environnementaux de la mobilité à Bruxelles ?
Jeudi 10 avril à 20h, Baradéba : Pologne, Royaume-Uni, Turquie : intégration ou désintégration européenne ?
Jeudi 13 mars à 20h, Baradéba : Le droit de propriété apporte-t-il plus ou moins de justice ?
Jeudi 14 février, 20h00, Baradéba : La véritable égalité est-elle souhaitable ?
Jeudi 10 janvier à 20h, Baradéba : Comment réduire la pauvreté dans les pays en développement ?
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Tous artistes grâce à internet ?
Faisons-nous trop d’enfants ?
Vers une marchandisation du corps ?
Les régimes nous bouffent-ils ?
Comment protéger notre économie locale ?
Les jeux vidéo rendent-ils violent ?
La religion a-t-elle son mot à dire sur tout ?
rubrique
 
mots
 
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Que voulons-nous désigner avec l’Ethique, et plus particulièrement dans la politique ?
  • Avec Alain ERALY, Professeur à L’Université Libre de Bruxelles, et
  • José DARAS, Ministre d’Etat et candidat ECOLO au Sénat.

Nous parlons actuellement d’une crise de la politique, voire même de la démocratie, en terme de défiance envers la politique : qui n’a pas déjà entendu dans son entourage- ‘les politiciens tous pourris’, ou encore - ‘la politique, vous savez oh moi...’ En gros, nous ne pouvons pas dire que la politique et la citoyenneté soient au cœur de toutes les vies quotidiennes.

C’est dans ce contexte que le terme d’éthique (en politique) est apparu pour mettre en évidence qu’il est possible d’avoir d’autres liens entres les gouvernants et les gouvernés, que ce soit par la qualité des discours politiques ou par la volonté de faire participer le plus de personnes possibles. En effet, quel politicien n’est pas conscient que son discours se doit d’être compréhensible par tous et qu’il doit laisser la possibilité aux non professionnels de la politique de s’exprimer ? Il suffit de voir le succès qu’à en France ‘la démocratie participative’ de Ségolène Royal.

L’éthique en politique concerne aussi le rapport aux règles de pratiques politiques, de méthodologie. Par exemple un politicien se doit de travailler pour la collectivité et non pour son intérêt strictement personnel, et cela sans tricherie et dans la transparence.

De plus, être éthique pour un politicien, c’est non seulement se comporter d’une certaine manière dans la pratique politique mais aussi, défendre et réaliser des projets éthiques qui vont au-delà de son propre intérêt, comme par exemple, la défense des plus démunis ou de la terre. C’est là que l’on pourrait confondre éthique et moralisme.

Enfin, l’éthique en politique, c’est prendre en compte le tissu social, ne pas le séparer de la sphère politique et de trouver une harmonie entre les différents pôles. Les relations humaines sont déterminées par la politique et vice versa. Il s’agirait alors trouver une harmonie, sans donc laisser par exemple, la raison économique, religieuse ou encore moralisatrice prendre le dessus et créer des souffrances et des injustices.

Venez débattre ce soir de ce qu’est pour vous l’éthique en politique...

Animation

Viviane Laroy

Date et lieu

Le Jeudi 22 mars à 20h00, 141 rue du Trône, 1050 Bruxelles - L’horloge du SUD.

Organisation

Etopia, centre d’animation et de recherche en écologie politique. Contact : Viviane Laroy, info@etopia.be, 02/2180902.


©©