etopia
Me 4 octobre 2006
Bar à débat : Périls environnementaux en Amazonie : l’Europe responsable ?
 
agendaOctobre 2006
 
 
 
 
 
Autres articles
Sagesse ancestrale pour société d’aujourdhui ?
Pouvoir, la politique et le chocolat
La première #NuitDebout de Bruxelles
Migrant, toi-même !
ECOLAB - Climat
Comment réconcilier logement, cadre de vie et agriculture ?
Une colocation conviviale et juridiquement sûre ?
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Tous artistes grâce à internet ?
Faisons-nous trop d’enfants ?
Vers une marchandisation du corps ?
Les régimes nous bouffent-ils ?
Comment protéger notre économie locale ?
Les jeux vidéo rendent-ils violent ?
La religion a-t-elle son mot à dire sur tout ?
rubrique
 
mots
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Avec :

  • Alain LIPIETZ, Député européen, Président de la délégation auprès de la Communauté Andine des Nations
  • Marco CABRAL, diplomate à la Mission du Brésil auprès des Communautés Européennes
  • Veerle DOSSCHE, Greenpeace Belgique
  • Sébastien RISSO, Greenpeace Europe

Mercredi 4 octobre à 20h au BARADEBA - 30 rue du Pont-Neuf à 1000 Bruxelles. Métro : De Brouckère.

Détail dans le document pdf ci-joint.

L’Europe responsable ?

L’agri-business européen est le principal importateur de soja brésilien et si le commerce du bois est plus encadré aujourd’hui, les institutions de contrôle demeurent faibles. Les impacts environnementaux de l’industrie forestière et de
l’agriculture intensive brésiliennes sont multiples, tant a l’échelle globale - en matière de changement climatique ou de disparition de la biodiversité - que sur l’Amazonie elle même : au Brésil, les conséquences sociales, économiques et culturelles sont profondes sur les différentes communautés qui se partagent la plus grande étendue forestière du monde et ses écosystèmes environnants.

Quelles solutions, au Brésil et en Europe ?

Que peuvent faire les élus européens et nationaux ? Les consommateurs et leur éthique ? Les citoyens et le secteur privé ont-ils les moyens de réagir et d’agir afin de préserver l’Amazonie et de réduire l’empreinte écologique en Europe... ? Un commerce du bois plus soutenable est-il possible ? Peut-on valoriser la préservation de la forêt sans hypothéquer le développement local ? L’écocertification volontaire ou contraignante du bois est-elle possible et souhaitable ? Les orientations déjà prises en Europe pour substituer le biocarburant au pétrole et en s’appuyant sur « l’or jaune » est-elle vraiment durable ? Les enjeux de biodiversité soulevés par la culture du soja transgénique sont-ils compris sur le terrain et en Europe ?


©©