etopia
Analyse 2005/29
La politique énergétique et le secteur nucléaire en Belgique : état des lieux
 
 
Autres articles
La Flandre et la « superdiversité »
QUAND LES ARCHIVES EXPLIQUENT LES DÉCISIONS POLITIQUES
La Belgique, le contrôle démocratique et la prolifération nucléaire
La Belgique et la bombe
Des plombiers aux architectes : reconstruire la Belgique
La Flandre après les élections du 7 juin
Iran, Belgique et leurs liaisons dangereuses autour du nucléaire
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Les utopies réalistes
Remplacer les billets de banque par de la monnaie électronique de banque centrale ?
Quatre clés pour entrer dans la danse
Constitutionnaliser les communs
Des traces du nouveau management public dans la culture ?
Simplifier, c’est démocratiser
Les forêts en Afrique centrale, un mode de gestion pacifié ?
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Interview de Joschka Fischer au lendemain des élections fédérales allemandes
publications - Analyses
L’inactualité des partis politiques
Vers plus de justice et d’égalité
Les administrateurs publics et le piège de la double loyauté
Mai 68 en Belgique : la brèche éclatéee
Conséquences des législatives 2007 sur les partis flamands
L’écologie politique, alternative à l’écologie canada dry : Huit bonnes raisons pour des partis écologistes forts
publications - Notes, traductions…
Le risque de prolifération
Stratégies pour un changement
L’économie de l’énergie nucléaire : mise à jour
Les mythes de l’énergie nucléaire
Allemagne : le nucleaire, fausse piste très couteuse
L’Europe aurait-elle à faire le choix cornélien entre nucléaire et énergies fossiles ?
Le nucléaire : vous êtes vraiment sûrs ? (traduction)
publications - Analyses
Comparaison des prix des sources d’électricité par rapport au nucléaire
Les éoliennes réduisent les émissions de CO2 : réponse à ceux qui en doutent
Des certificats verts pour l’incinération : une fausse bonne idée
La politique énergétique et le secteur nucléaire en Belgique : état des lieux
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Note de la rédaction d’Etopia :
Cette note fait le point de la discussion sur le nucléaire en Belgique par un des meilleurs connaisseurs du dossier. De 1999 à 2003, Luc Barbé a en effet été le chef de cabinet du secrétaire d’état à l’énergie Olivier Deleuze. Il dresse ici le tableau des positions en présence à un moment où certains veulent remettre en question la sortie du nucléaire. Obtenue par les écologistes, cette décision a sonné la fin (provisoire ?) des pactes et accords conclus traditionnellement entre l’opérateur privé quasi-monopolistique et les partis traditionnels.

Pour bien comprendre cette dimension capitale du dossier énergétique, on trouvera en annexe, un extrait du livre passionnant que Luc Barbé (téléchargeable sur www.lucbarbe.be) a consacré à l’avènement de la décision de la sortie du nucléaire. Une sortie qui rompt avec une tradition très belge d’arrangements entre amis où la démocratie parlementaire a souvent été mise entre parenthèses.

Sommaire

1. Structure actuelle d’approvisionnement en énergie
2. La politique énergétique belge après Tchernobyl
3. Perspectives pour l’énergie nucléaire

3.1 Renaissance du débat nucléaire ?
3.2 Qui réclame la sortie du nucléaire ?
4. L’énergie nucléaire dans le cadre du changement climatique
6. L’impact d’une expertise scientifique indépendante

ANNEXE : Politique énergétique en Belgique : des arrangements entre amis à la fragile régulation du marché
1. Aucune loi, mais des pactes et conventions
2. Quelques facettes importantes de ces pactes et conventions
3. La fin des pactes et des conventions (ou peut-être pas ?)

Pour lire la suite de l’article, téléchargez le document pdf attaché à cet article (lien à droite du titre)

©©