etopia
RdNM 2018
"Aïe, robots !"
 
 
Derniers articles de cette rubrique
"Aïe, robots !"
 
mots
 
mots
Photo
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Faut-il la craindre ? Faut-il s’en réjouir ? Peut-elle seconder l’humanité dans la résolution de ses grands problèmes ? Ou au contraire constitue-t-elle l’un d’entre eux ? L’humanité pourrait-elle être tentée de se confier à la perfection des machines qui pourraient choisir, décider et agir à notre place ?


Aïe, robots !

Inscriptions...

Le développement de l’intelligence artificielle, des robots et des algorithmes suscite aujourd’hui beaucoup d’espoirs et de peurs. Ces nouvelles technologies exercent cependant souvent une fascination qui empêche de penser et de démêler ce qui relève des limites, des risques ou des opportunités charriés par leur développement accéléré.

Or, c’est nos vies dont il s’agit. Il n’existe en effet aucun pan de notre quotidien qui ne soit d’ores et déjà régit par ces technologies ou qui soit promis à le devenir dans un avenir proche : Défense, santé, mobilité, énergie, emploi, alimentation, démocratie, sexualité, éducation, communication… Rien de tout cela ne sera épargné par le développement de l’intelligence artificielle, des robots et des algorithmes. Pour le meilleur ou pour le pire ? Tout dépendra des choix collectifs que nous poserons.


Les Rencontres des Nouveaux Mondes sont organisées depuis 2005 par Etopia. Réservées aux jeunes de 18 à 35 ans, les RdNM offrent un espace de réflexions, d’échanges et d’actions autour d’une thématique nouvelle chaque année. Au travers de visites exploratoires de la ville, d’ateliers avec des personnes ressources et de moments d’échanges et de confrontations d’idées.

• 3 jours pour échanger
• 3 jours pour apprendre
• 3 jours pour se mettre en action

Inscrivez-vous !

Informations : + 32 81 242 370 (Chantal Jacquet) – mailto:formation@etopia.be
Public : réservé au moins de 35 ans !
Dates : Du 16 (soirée) au 18 mars 2018
Lieu  : Bruxelles
Logement : Auberge de jeunesse Jacques Brel
Tarif :
40 euros pour les trois jours, logement et repas compris
20 euros pour les trois jours sans le logement

Déroulé du week-end :
Vendredi Soir : Grande Conférence (à l’IHECS à 19h30)
Intelligence Artificielle : garderons-nous la main ?
Animation : Mohssin ElGhabri (Etopia)
Invité.e.s :
Miguel Benasayag, essayiste, auteur de Cerveau augmenté, homme diminué,
Antoinette Rouvroy, docteur en sciences juridiques de l’Institut universitaire européen (Florence, 2006), est chercheuse qualifiée du FNRS au centre de Recherche en Information, droit et Société (CRIDS).
Gilles Quoistiaux, Journaliste nouvelles technologies et IA à Trends Tendances.

Samedi matin : visites de terrain
Nous profiterons de ce samedi matin pour réaliser différentes visites :

  • Utilisation de robots pour personnes âgées
  • Laboratoire IA de l’ULB
  • Unité de recherche d’IBM
  • Labo de la VUB Certaines visites sont encore susceptibles d’être adaptées...

Samedi après-midi : ateliers thématiques

-* L’IA permettra-t-elle de vaincre la maladie ?

  • Vaincre la maladie, voir la mort ? L’intelligence artificielle, la robotique, le big-data et les « bio-tech » ouvrent des nouvelles perspectives en matière de soins de santé. Quelles sont-elles ? Augurent-elles d’un avenir lumineux, où les souffrances inutiles seront réduites à néant ? Ou, à l’inverse, laissent-elles deviner un horizon de contrôle, d’atténuation des limites entre le corps humain et la machine ? Quelles balises éthiques et politiques pour garder la main sur cette évolution en marche ?
  • Avec Alain Loute (Université de Lille)
-* Les guerres de demain : l’essor des robots-tueurs et des cyber-attaques ?

  • Les robots remplaceront-ils nos soldats pour donner une réalité au mythe de la guerre « zéro morts » ? Ou, à l’inverse, le développement des robots-tueurs va-t-il élargir l’échelle de destruction dont les êtres humains sont capables ? Les robots-tueurs les plus redoutables ne seront-ils pas finalement ces virus ultra-sophistiquées, agiles et apprenant, capables de faire défaillir les grandes infrastructures des États ? Comment « encadrer » le déplacement des hostilités – et des règles censées les régir – vers des terrains de guerres virtuels ?
  • Avec Benoit Hellings (Député)
-* Capteurs, géolocalisation, IA et big-data : quels impacts sur notre mobilité ?

  • Comment l’évolution fulgurante des capteurs, de la géolocalisation, de l’intelligence artificiel et du big-data vont-ils impacter notre mobilité ? Cette vague technologique est-elle la clé de voûte d’une mobilité plus durable, moins émettrice de GES et moins polluante ? Ou, à l’inverse, nous mène-t-elle plus rapidement vers le mur des limites environnementales ?
  • Pierre Tacheron (Transitec)
-* La digitalisation est-elle la prochaine révolution de l’agriculture ?

  • Après la mécanisation, la robotisation et l’intelligence artificielle constituent-elles la prochaine révolution de l’agriculture ? Quelles sont ces promesses ? Quel impact sur les agriculteurs et sur notre système alimentaire ? Peut-elle contribuer au développement des filières locales, au développement de l’agriculture urbaine ? Ou va-t-elle, à l’inverse, renforcer les conglomérats de l’agro-industrie ?
  • Avec Guillaume Defays (CRA-W)
-* Le gouvernement des algorithmes est-il démocratique ?

  • En 2030, les assistants parlementaires seront-ils des intelligences artificielles ? Le développement des algorithmes défie-t-il la démocratie et ouvre-t-elle la voie à une manipulation de l’opinion plus massive que jamais ? La démocratie numérique peut-elle rapprocher le citoyen de la politique ?
  • Avec Jeremy Grosman (Unamur)
-* Intelligence artificielle et enseignants : la grande alliance éducative ?

  • A quoi ressemblera l’enseignement de demain sous l’effet du développement numérique ? Les algorithmes vont-ils transformer les manières d’apprendre, notamment en personnalisant l’apprentissage ? Les robots vont-ils permettre l’automatisation des évaluations ? L’intelligence artificielle va-t-elle aider les enseignants à améliorer leurs cours ? Que devient la notion de transmission dans cette nouvelle ère ? Quelle sera la place de l’enseignant ? Et celle des élèves ?
-* Intelligence artificielle : le grand remplacement des travailleurs ?

  • Doit-on se fier aux analyses « catastrophistes » qui prédisent le grand remplacement des travailleurs par les robots ? La raréfaction du travail est-elle inéluctable ? Dans quelle mesure ? Quels sont les emplois et les compétences les plus menacés ? Comment s’y préparer et ne laisser personne sur le bord du chemin ? Comment en tirer profit pour une construire une société plus prospère, plus juste et plus libre ?
-* Les robots deviendront-ils nos compagnons de vie ?

  • L’avenir qui s’offre à nous sera à coup sûr marqué par des relations plus étroites entre les hommes et les machines, en ce compris des robots, et cela grâce notamment au développement de l’intelligence artificielle. Quelles pourraient-être la nature de ces relations ? Jusqu’où pourraient-elles aller : affection, amitié, sexualité voire amour ? L’humain crée le robot, qui intègre son quotidien, y compris sur le plan émotif, mais avec quelle conséquence, en retour, sur l’humanité, la « nature humaine » ?
-* Des robots pour prendre soins de nos vieux ?

  • Les robots peuvent-ils palier à la dépendance des personnes âgées ? Et leur permettre de vieillir, agréablement et en toute autonomie ? L’irruption de la technologie ne risque-t-elle pas au contraire de déshumaniser plus encore le traitement réservé aux personnes-âgées dans nos homes ? Comment articuler le travail des aides-soignants et celui de ces robots ?

Samedi soir : Quand la science-fiction définit l’avenir (débat et discussions)

  • Autour de quelques extraits de films bien choisis, Baptiste Erkes nous emmènera dans notre monde influencé par la science fiction...

Dimanche matin : réflexions et mises en commun

Inscription Formulaire d’inscription
Informations + 32 81 242 370 (Chantal Jacquet) – mailto:formation@etopia.be
Dates Du 16 (soirée) au 18 mars 2018
Lieu  Bruxelles - Auberge de jeunesse Jacques Brel
Tarif
40 euros pour les trois jours, logement et repas compris
20 euros pour les trois jours sans le logement


©©