etopia
Cycle : Les samedis de l’après-croissance
De la hantise à l’urgence
 
 
Camille Dejardin

Professeur de philosophie et doctorante en sciences politiques à l’université Paris-2

Sujets abordés :
Autres articles
De la hantise à l’urgence
 
agenda
conférences

Grandes Conférences Ecologiques

Derniers articles de cette rubrique
RDNM 2017 /// Culture de l’inégalité ?
Un an après les attentats du 22 mars, où en est-on ?
Islam, laïcité, radicalisme : contre l’hystérie identitaire
La voix des plus pauvres pour un monde écologique et juste
Face à l’État Islamique, quelle parole ?
Échanges autour d’une épicerie collaborative
Une société révolutionnaire au Rojava ?
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Vivement 2050 !
publications - Livres
Prospérité sans croissance
publications - Analyses
La fin de la croissance : changer les moteurs de développement
2007, l’année ou l’humanité a atteint les limites de l’écosystème Terre ?
publications - Economie et écologie
Consommer mieux, autrement, moins
publications - Après le pétrole, un monde à inventer
De l’environnement au social : jalons pour une culture de l’énergie
publications - économie et écologie (2)
Croissance, décroissance : 14 thèses pour une radicalité mobilisante
 
mots
Photo
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Et si, plutôt que de promettre et d’annoncer en vain le retour imminent de la croissance, nos sociétés devaient envisager sa disparition en bonne et due forme ? Et si, à force de vouloir repousser ses limites, nous avions mis en œuvre depuis quarante ans une croissance proprement toxique, à l’origine des graves dérèglements de nos économies, que la crise de 2008 a brutalement révélés. Et si les Trente Glorieuses avaient représenté en Occident une révolution anthropologique, unique en son genre, un saut rapide dans l’histoire de l’espèce qui nous a fait quitter en quelques décennies le froid, la faim, la mort précoce ? Et si, la croissance n’étant plus vitale sur le plan biologique, de nouvelles perspectives s’ouvraient à l’humanité d’après la croissance ?
Telles sont les questions principales que ce cycle se propose d’examiner, successivement sous l’angle économique, historique, psychologique et politique.

25 avril : Camille Dejardin, Etat stationnaire : de la hantise à l’urgence

Une société sans croissance économique ? L’idée, saugrenue pour les uns, salutaire pour les autres, trouve un écho grandissant à mesure que les politiques occidentales de croissance montrent leurs limites. La réflexion n’est pourtant pas inédite : l’accroissement de la population et de la consommation dans un monde fini n’a pas réellement cessé d’être un objet de préoccupation depuis les prémices de la révolution industrielle. Aussi l’essor récent de la mise en cause écologique ou proprement économique du principe de croissance peut-il apparaître comme la réactualisation, avec des données et des outils d’investigation nouveaux, d’une interrogation originelle. (in Le débat n°182, Camille Dejardin, Etat stationnaire, de la hantise à l’urgence)

Informations pratiques 

Quand ?
De 14h30 à 17h30

Où ?
Pavillon des Conférences
Clos Chapelle-aux-champs, 19
1200 Bruxelles

Prix ?
Séance : 10€ - 5€ tarif réduit
Cycle : 30€ - 15€ tarif réduit
Inscription possible par versement sur le compte bancaire BE60 0682 4688 8770
+ NOM Prénom - date séance/cycle en communication.

Le CePPecs et Etopia organisent un cycle de conférence sur la thématique de « l’après-croissance ».


©©