etopia
Décès de Benoît Lechat
 

 
agendaJanvier 2015
 
 
 
 
Derniers articles de cette rubrique
La tentation irresponsable d’un pseudo-libéralisme illimité
Les relations Iran / Arabie Saoudite
Docteur Lee ou Mister Loup (dans la bergerie) ?
Intervenir en Syrie. Les éléments du débat
L’État de barbarie
Le principe de réalité
La fabrication standardisée des économistes
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
La réinvention du monde
Manifeste convivialiste
Sortons du mur ! Pour un nouvel imaginaire politique
Le sens du progrès, de P.-A. TAGUIEFF
L’avenir du capitalisme
Paradoxes verts : diagnostic et orientation en terrain difficile
L’écologie revient
 
mots
Photo
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

C’est avec une profonde tristesse que la famille écologiste a appris hier le décès de Benoît Lechat qui luttait depuis quelques mois contre une terrible maladie.

Benoît était bien plus qu’un compagnon de route pour Ecolo et son centre de prospective, Etopia. Il en a été un acteur clef, des prémisses de la naissance du parti, à l’analyse des causes de la dernière défaire électorale, en passant par la naissance d’Etopia et tant d’autres moments importants.

Diplômé en communication et en philosophie, Benoît a été journaliste à l’agence Belga pendant 11 ans avant de rejoindre officiellement Ecolo en 99 en tant que porte-parole d’Isabelle Durant. En 2004, il rejoint le navire Etopia, en tant que responsable des publications. C’est surtout l’envie de renouveau du parti qui l’animait.

Benoît a apporté énormément à Ecolo et Etopia : sa connaissance et maitrise de dossiers pointus, de l’enseignement aux transports publics en passant par le paysage politique écologiste en Europe, ses qualités de pédagogue, formateur et de communicateur, son sens de l’analyse, ses coups de gueule salutaires aussi… Benoît a contribué à de nombreux textes et moments de réflexions importants de la vie du parti et notamment au Manifeste d’Ecolo en 2013. Benoît a achevé ce parcours en corédigeant un rapport sur la récente défaite du parti, en y plaçant les balises de la regénération, et venait de publier le tome 1 de l’histoire d’Ecolo, « Ecolo, la démocratie comme projet », un livre à la mesure de sa connaissance du sujet et de l’intelligence de son analyse.

Ecolo et Etopia ont perdu un peu d’eux-mêmes, ses amis écologistes bien plus encore. Toutes nos pensées vont à la famille de Benoit et à ses proches.

Emily HOYOS et Olivier DELEUZE,
Coprésidents d’Ecolo

Christophe DERENNE et José DARAS,
Directeur et président d’Etopia


©©