etopia
Pas de terre sans paysans ! Pas de paysans sans terre !
 
 
agenda
relai d’événements

Les événements auxquels Etopia participe ou soutient !

Derniers articles de cette rubrique
TTIP - GAME OVER !
Conférence Grands Parents pour le climat
Transition écologique et sociale
Le Bienvenu : une vision optimiste des réfugiés et des migrants
#Tchernobyl1986
La première #NuitDebout de Bruxelles
Millenium Film Festival
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
AGROFORESTERIE, produire autrement
publications - Analyses
Agriculture urbaine : utopie par-delà ville et campagne ?
L’alimentation durable, enjeu de la politique agricole wallonne ?
Les pénuries alimentaires graves sont là... comment y remédier ?
publications - Green European Journal
Food, the (agri)cultural revolution
publications - Traductions
Verts et agriculteurs : la nouvelle alliance 
formations - Les formations
Alimentation durable : Renouer le dialogue producteurs-consommateurs
 
mots
Photo
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Nous sommes tous des Patatistes !

LE 17 AVRIL 1996

DIX-NEUF PAYSANS DU MOUVEMENT SANS TERRE DU BRESIL ETAIENT ASSASSINES PAR DES TUEURS A LA SOLDE DE GRANDS PROPRIETAIRES TERRIENS. EN MEMOIRE DE LEUR COMBAT VIA CAMPESINA A DECLARE LE 17 AVRIL "JOURNEE MONDIALE DES LUTTES PAYSANNES".

Au Nord comme au Sud, l’accès à une nourriture bon marché, saine et écolo-gique se complique de plus en plus. En cause ? Un accaparement brutal des terres agricoles par des acteurs économiques puissants et sans scrupules. Un phénomène encore trop peu régulé par nos représentants politiques. Résultat ? Une industrialisa-tion croissante de l’agriculture et la mise sur la touche des paysans du monde entier. Pas étonnant que l’écrasante majorité des personnes souffrant de la faim dans le monde soit des paysans !

En Belgique, plus de 63% de nos exploitations agricoles a disparu au profit de grandes exploitations en à peine 30 ans. En parallèle, la pression immobilière sur les terres agricoles, accaparées pour la construction de logements, infrastructures, loisirs, est de plus en plus importante. Avec pour conséquence directe une spécula-tion foncière sur les terres agricoles et une envolée des prix, obstacles majeurs à l’installation de nouveaux agriculteurs et à la transmission intergénérationnelle des fermes.

Du local au global, par nos initiatives et revendications politiques, nous, citoyens, mouvements sociaux et associations belges, agissons déjà pour défendre l’agriculture paysanne et la souveraineté alimentaire. Le temps est venu de valoriser les milliers d’activités de réappropriation de notre alimentation : potagers collectifs, ferme en conversion, bourses de semences, épiceries sociales, coopératives, ceintures alimentaires, marchés paysans, ateliers cuisines, initiatives de circuits-courts ... Les initiatives sont nombreuses !

Mais ces efforts risquent bien d’être insuffisants tant qu’un véritable débat démocra-tique autour de l’usage de nos terres agricoles n’aura pas été possible.

Pour changer le monde, il faut le faire partout mais aussi ensemble. On a besoin de vous, chacun à sa manière ! C’est pourquoi nous nous rassemblerons ce 17 avril pour réclamer l’accès à la terre pour les paysans. Nous planterons des patates au nom de notre avenir alimentaire à toutes et tous.

Rejoignez-nous aux différents lieux prévus pour faire valoir vos choix de société ! Ceux et celles qui souhaitent organiser une action ou activité dans leur région sont invités à prendre contact avec nous.

Infos : www.luttespaysannes.be

patates@collectifs.net


©©