etopia
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
 
 
Philippe Lamberts
Député européen Ecolo. Co-porte parole du Parti Vert Européen
Autres articles
« Laudato si’ » : le Vatican est-il devenu anti-capitaliste ?
Le virage vert de l’atelier du monde
Ces traités qui vous rendent malades
l’économie s’est-elle affranchie des lois de la nature ?
Crise grecque : une opportunité pour l’Europe ?
Entre le TTIP et l’Europe, il faut choisir !
« Tear down that treaty (brisez ce Traité) Mr President »
rubrique
 
Sujets abordés :
Autres articles
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
 
agenda
Notes, traductions… Vous trouverez ici des republications d’articles essentiels à nos yeux, de textes provenant de la presse allemande ou anglo-saxone, peu accessibles à notre espace public et traduit en français par nos soins. Et des notes de lecture rédigées par les chercheurs-associés d’étopia.
Derniers articles de cette rubrique
Ecolo. La démocratie comme projet. De Benoît Lechat
La politique et le bonheur  ?
Désamorcer l’islam radical
La réinvention du monde
65 MESURES POUR L’ECONOMIE COLLABORATIVE
Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous
Manifeste convivialiste
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
Livre Blanc : Toutes les options pour gérer une crise bancaire systémique
publications - Analyses
2016 : le début de la fin du néo-libéralisme ?
Le triangle infernal des finances publiques
Pour une (bio)diversité monétaire
L’insoutenable secteur bancaire européen
Crise de la zone euro
publications - Notes, traductions…
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
publications - Analyses
L’insoutenable secteur bancaire européen
Au-delà du replâtrage actuel, un nouveau système économique mondial
Prévisibilité de la crise financière mondiale : mensonge, crimes... et châtiments ?
Subprime mortgage
publications - Green European Journal
Taming the Giant, towards a sustainable financial system
débats - conférences
Régulation financière en Europe : what next ?
publications - Notes, traductions…
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
publications - Analyses
Grexit – Aspects macroéconomiques
L’insoutenable secteur bancaire européen
Crise de la zone euro
débats - conférences
Régulation financière en Europe : what next ?
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Les banques sont au cœur de la dérive financière actuelle. Du sauvetage de Fortis, Dexia et KBC, aux opérations de blanchiment d’argent par HSBC, en passant par la manipulation des taux de change interbancaires par Citigroup, Barclays et UBS, l’actualité vit en effet au rythme des scandales à répétition de l’industrie bancaire. Les aides massives accordées aux banques contribuent en outre largement à creuser les déficits publics de nos États, précipi- tant l’ensemble de la société dans l’impasse de l’austérité.

A l’heure où l’Europe subit les conséquences de la crise financière, nos concitoyens ont donc le droit de connaître les motivations réelles des principales banques actives en Belgique et dans le reste de l’Union européenne. Le lancement d’une campagne autour des « sept péchés capitaux des banques » a précisément pour ambition de mettre à nu les pratiques bancaires abusives.
Mais ce n’est pas tout. Parler des banques aujourd’hui, dans un langage clair et accessible, c’est aussi démocratiser un sujet souvent confisqué par les « experts ». Il est en effet essen- tiel de contribuer à pallier le manque de pédagogie sur les questions financières, pourtant au cœur de notre actualité économique, pour que ces sujets soient à la portée de tous.

Enfin, dans un contexte où les réformes proposées par nos gouvernements ne rompent pas avec les pratiques à l’origine même des crises actuelles, il est impératif de présenter des alter- natives politiques crédibles et des solutions concrètes pour remettre la finance à sa place. Le présent rapport reprend l’ensemble des textes joyeusement mis en scène sur notre site de campagne http://www.pechesbancaires.eu.

Plus précisément, il comprend les 7 péchés capitaux des banques belges et européennes, les chiffres clés pour en saisir l’ampleur, ainsi que les solutions pour y remédier.

Bonne lecture !

Philippe Lamberts, Bruxelles, le 5 octobre 2012


©©