etopia
Un avenir durable pour les transports
 
 
Autres articles
Une société relationnelle pour rêver le futur et aimer ce siècle
Pourquoi faut-il aimer ce siècle ?
Un avenir durable pour les transports
Après le pétrole : aimer ce siècle
Vendredi soir : CONFERENCE Pierre Radanne & Olivier Deleuze
 
Autres articles
Le Moyen-Orient : entre révolutions et contre-révolutions
La marche / Liberté d’expression ou racisme ordinaire ?
Hymne pour une Europe insoumise
Archives d’avenir
Pour une nouvelle subsidiarité démocratique européenne
Tous Cobayes ?
Le Congo a voté. Et après ?
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Un avenir durable pour les transports
 
mots
publications - Analyses
Une vision verte sur l’énergie et le climat à l’horizon 2020
publications - Hors série mai 2011
Un avenir durable pour les transports
publications - Analyses
Actes du forum "La carte Hypermobil"
L’avenir prend le train : un projet à 15 ans pour le rail
Choisir une nouvelle mobilité : le bilan
publications - Hors série mai 2011
Un avenir durable pour les transports
débats - colloque
REB, Le réseau express bruxellois
Avenir des transports
débats - relai d’événements
Moving Minds Après la voiture
publications - Revue Etopia 5
MANIFESTO ! A Green New Deal for Europe
publications - Analyses
Quels liens entre la science et la politique ?
Prospective sur le transport aérien : le contenu dépend des croyances
La propreté publique :
PENSER L’AVENIR D’UNE COMMUNE A L’HORIZON 2050
publications - Etudes
Des industries pour l’emploi et l’environnement
publications - Varia
La recherche scientifique : paradoxes, acteurs et finalités
publications - Analyses
Climat : Faire un effort avant de le répartir
Prospective sur le transport aérien : le contenu dépend des croyances
publications - Hors série mai 2011
Un avenir durable pour les transports
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Ce livre poursuit un double objectif : offrir une contribution critique mais constructive aux débats entourant l’élaboration et la diffusion du nouveau Livre blanc de la Commission européenne sur l’avenir des transports intitulé « Feuille de route pour un espace unique européen des transports » et profiter de cette importante entreprise programmatique pour sortir la mobilité et les transports de leur confinement relatif à la sphère des spécialistes en transport, pour en faire un véritable enjeu politique transversal, au carrefour des défis sociaux, économiques et environnementaux de notre temps.

A la demande du groupe de travail « Green New Deal » du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, Pierre Radanne, fondateur et directeur du bureau d’études Futur Facteur 4 et spécialiste mondialement reconnu dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques, y expose son analyse des visées, des acquis et des limites des précédents Livres blancs sur les transports et nous montre en quoi les défis de la décennie qui commence et des suivantes nécessitent des ajustements urgents et profonds des politiques poursuivies jusqu’ici.

Passer d’un siècle où les transports ont largement profité de ressources pétrolières abondantes et donc bon marché, à un siècle durant lequel plusieurs modes de transports devront progressivement mais résolument s’affranchir de leur dépendance au pétrole et à ses dérivés, faute d’approvisionnements suffisants pour satisfaire les besoins de tous, nécessitera la constitution de nouvelles alliances et de nouveaux modèles d’organisation entre opérateurs, société civile et pouvoirs publics et locaux concernés et un véritable changement de paradigme en ce qui concerne la place des transports et en particulier des transports individuels motorisés, dans nos sociétés.

Ce livre est donc aussi un appel à la mobilisation générale en faveur de transports plus économes en ressources, qu’elles soient fossiles ou paysagères, et en faveur d’une mobilité plus respectueuse des grands équilibres climatiques et éco-systémiques. A ce titre, il s’inscrit parfaitement dans la démarche du Green New Deal, initiée il y a plus d’un an par le Groupe des Verts/ALE au Parlement européen. Le Green New Deal se veut en effet une réponse globale et intégrative aux crises économique, sociale et environnementale et peut être compris comme un engagement commun en faveur d’une relance plus qualitative (axée sur la qualité de vie et la préservation de notre environnement, notamment), que strictement quantitative (axée sur la croissance à tout prix et la consommation pour la consommation). Son but est de rechercher la prospérité et le bien-être de tous, à l’échelle de la planète et tenant compte également des générations futures.

Isabelle Durant


©©