etopia
La santé des enfants et l’environnement
 
 
agenda
relai d’événements Les événements auxquels Etopia participe ou soutient !
Derniers articles de cette rubrique
(We)Democracy
Comment sortir du nucléaire ... pour l’éternité ?
Journée internationale des luttes paysannes
TTIP - GAME OVER !
Conférence Grands Parents pour le climat
Transition écologique et sociale
Le Bienvenu : une vision optimiste des réfugiés et des migrants
rubrique
 
mots
publications - Analyses
Un monde sans pesticide
Antennes et terminaux GSM-UMTS-Wi-Fi-WiMax et normes de rayonnement électromagnétique : état de la question
Indexer les loyers ? Le prix des loyers et l’indice santé
La saga REACH : le DD à très petits pas
Contamination des sols wallons : comment agir ?
Environnement et santé : quand l’overdose institutionnelle fait négliger l’essentiel !
publications - Etudes
Changer la donne sociale. Mieux comprendre les personnes en grande précarité afin de leur donner une liberté réelle
publications - Analyses
La santé des enfants et l’environnement
Nos enfants en contact avec les produits chimiques dangereux : jusqu’à quand ?
publications - Réactions issues de la société civile
La santé : un analyseur du trouble jeu entre « plus » et « moins »
publications - Questions démocratiques
Comment renforcer l’indépendance des décisions en matière de santé publique ?
débats - colloques
Du refinancement des hôpitaux. Vers une organisation territoriale des bassins de soins
Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous
La 6 e réforme de l’état et les politiques sociales et de santé
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Priorité à la santé des enfants

Le troisième colloque de l’Appel de Paris, coorganisé par l’ARTAC, l’International Society of Doctors
for Environment (ISDE) et Health and Environmental Alliance (HEAL), aura lieu

Les 12 et 13 avril 2010 à la Maison de l’UNESCO -125 avenue de Suffren – 75015 Paris

En vertu de l’article 2 de l’Appel de Paris, il sera consacré à la SANTE DES ENFANTS en relation avec
l’environnement.

Ce colloque réunira plusieurs des meilleurs spécialistes internationaux et dressera le bilan des
dernières découvertes scientifiques en la matière.
Seront abordés non seulement l’ensemble des polluants chimiques en cause, mais aussi les effets
sanitaires des champs électromagnétiques.

Ce colloque ciblera plus spécifiquement son message sur les risques transgénérationnels causés par
la contamination in utero de l’embryon et du foetus, à l’origine des maladies et affections non
seulement des enfants mais aussi des adultes.

Ainsi seront abordés les facteurs contribuant à la constitution des fléaux de santé publique actuels
qu’il nous faut aujourd’hui juguler et qui demain risquent de s’amplifier, en l’absence de politique
visant à réduire la pollution de notre environnement

Pourquoi ce troisième colloque

Les deux premiers colloques ont-ils suffit pour sensibiliser les décideurs politiques ? Le fait qu’aucune
organisation médicale n’ait été conviée au Grenelle de l’environnement indique clairement que la
réponse est malheureusement négative.

Les chiffres montrent également que les mesures nécessaires pour endiguer les maladies liées à
notre environnement n’ont pas été prises : chaque année il y a une augmentation de 1% des cancers
chez l’enfant ; 1% naissent autistes et 3 à 4% avec une malformation congénitale ! Un enfant sur sept
est asthmatique, 10% sont obèses ou en surpoids ! Au total, c’est dans notre pays plus de 600 000
enfants malades.

L’enfance est donc aujourd’hui plus que jamais en danger !

En réalité nous sommes en présence d’une véritable bombe sanitaire à retardement, car on sait
aujourd’hui que les maladies et affections chroniques que sont le cancer, l’obésité, le diabète de type
2, l’hypofertilité, les allergies, l’asthme, l’autisme, et même certaines maladies cardiovasculaires se
constituent dès le stade embryo-foetal et qu’elles se révèleront chez les enfants ou ultérieurement à
l’âge adulte.

Les études scientifiques montrent en effet que c’est en raison de la contamination de l’embryon et
du foetus, que ces maladies débutent. Ces données aujourd’hui confirmées par de nombreuses
études scientifiques étaient pressenties par l’ARTAC au moment du lancement de l’Appel de Paris.
Il est donc nécessaire que nous comprenions l’étendue des fléaux de santé publique actuels et à
venir et que nous agissions en conséquence.

Suivi par trois jours de cours intensifs de Médecine Environnementale les 14 – 15 - 16 Avril 2011


©©