etopia
L’entreprise et le développement durable
 
 
Hadelin de Beer de Laer
1990-1997 : consultant en environnement
1998-2002 : expert à la task force développement durable du Bureau fédéral du Plan
2002-2009 : président du SPP développement durable
2009 : conseiller politique "environnement" à ECOLO
Autres articles
Les représentations iconographiques du développement durable dans la littérature scientifique : entre difficultés et intérêts
Les MOOC sur le développement durable
La politique et le bonheur  ?
Un monde sans pesticide
Quels liens entre la science et la politique ?
Prospective sur le transport aérien : le contenu dépend des croyances
Mieux gérer l’eau, la présence de la nature et sa richesse lors de projets d’urbanisation
rubrique
 
Derniers articles de cette rubrique
Les représentations iconographiques du développement durable dans la littérature scientifique : entre difficultés et intérêts
Demain, la robotisation heureuse ?
L’Iran en transition
5 ans après : des Révolutions Arabes à Daesh ?
Ecologie industrielle en Wallonie
Qui sont ces Belges partis combattre en Syrie ?
Ecolo, la démocratie comme projet - Partie 2
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
La réinvention du monde
La réponse que fit chef Seattle, en 1854, au président des USA
publications - Revue Etopia 5
« Green Deal » : un nouveau chantier pour l’Europe
publications - Analyses
Les MOOC sur le développement durable
Quel futur pour le pétrole face au réchauffement climatique ?
Sommes-nous plus malins que les dinosaures ?
Vers une recherche scientifique pour des temps nouveaux
publications - Etudes
L’entreprise et le développement durable
publications - Réactions issues du monde de la recherche
Quels seuils de durabilité pour nos entreprises ?
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Les entreprises sont confrontées à leurs pratiques en matière de développement durable. Elles sont à la fois accusées de pratiquer de nombreuses dégradations environnementales, voire sociales. Mais par ailleurs elles ont été acteurs de développement et le sont encore aujourd’hui via les services qu’elles rendent, les produits qu’elles livrent et les emplois qu’elles procurent : elles sont donc appelées comme sauveuses du développement. La responsabilité sociétale des entreprises est une notion qui tente de réconcilier l’accusation et l’appel à l’aide.

Cette note est destinée au monde des écologistes afin de les aider à dialoguer avec les entreprises, lorsque celles-ci leur proposent le concept de responsabilité sociétale des entreprises. Complémentairement, la note aidera peut-être des acteurs de l’entreprise à formuler leurs objectifs en matière de développement durable, et à leur donner envie d’approfondir la connaissance d’outils pour mener à bien leur projet. Enfin, elle aidera les écologistes administrateurs dans les organismes publics en leur fournissant une stratégie d’introduction progressive du DD.

La note tente de montrer que :
la réconciliation peut être faite avec plus ou moins de force, allant de l’évitement des risques environnementaux et sociaux à la délivrance de résultats favorables à l’environnement et au social ;
les entreprises isolément, ne peuvent assurer la cohérence globale que l’on est en droit d’attendre du développement durable ;
il existe des méthodes et des outils pour intégrer le développement durable1 au sein de l’entreprise, soit qu’il soit intégré dans la stratégie de l’entreprise, soit qu’il soit intégré dans différents projets de l’entreprise.

  1. L’implication plus ou moins forte des entreprises
    1. Etape 1 : gestion des risques
    2. Etape 2 : communication
    3. Etape 3 : système de gestion
    4. Etape 4 : focalisation sur les résultats
    5. Etape 5 : cohérence globale
    6. Autre présentation des étapes
  2. L’implantation du DD au cœur de l’entreprise
    1. Approche globale du DD au sein de l’entreprise : la RSE
      1. Système d’intégration des composantes environnementales, sociales et économique
      2. Concertation avec les parties prenantes
    2. Approche par projet : le test de durabilité
  3. Conclusions
  4. Annexe
    1. Sources
    2. Explicitation du Global Reporting Initiative (GRI)
    3. Balanced score card

©©