etopia
Colloque Biodiversité du Grappe
 

 
agendaOctobre 2010
 
 
 
 
 
agenda
relai d’événements

Les événements auxquels Etopia participe ou soutient !

Derniers articles de cette rubrique
TTIP - GAME OVER !
Conférence Grands Parents pour le climat
Transition écologique et sociale
Le Bienvenu : une vision optimiste des réfugiés et des migrants
#Tchernobyl1986
La première #NuitDebout de Bruxelles
Millenium Film Festival
rubrique
 
mots
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

A l’occasion de "l’Année internationale de la biodiversité", le GRAPPE asbl a le plaisir de vous inviter à la rencontre « Biodiversité : côtés cour et jardin » qu’il organise le 6 novembre 2010 de 14 heures 30 à 22 heures dans l’amphithéâtre de zoologie de l’Ulg, 22, quai Van Beneden à 4000 Liège avec le soutien des associations Kokopelli, la Coordination européenne Via Campesina, le Début des Haricots, Natagora et la Communauté française de Belgique.

Longtemps occulté par les crises financière, économique, climatique, l’enjeu de la biodiversité est resté une préoccupation marginale des autorités politiques tandis que des milliers d’espèces proches ou lointaines disparaissent silencieusement. Enfin, il semble émerger à l’agenda politique comme défi planétaire auquel il est urgent de s’atteler. Ainsi notamment, l’organisation des Nations Unies a proclamé 2010 "Année internationale de la biodiversité" avec pour point d’orgue la convocation, en octobre 2010 à Nagoya, de la Conférence de la Convention sur la diversité biologique dont l’objectif est de dresser un bilan de l’état de la biodiversité dans le monde et de prendre des engagements politiques et financiers pour la protéger.

La rencontre que nous organisons sera l’occasion de montrer en quoi une approche holistique s’impose pour protéger la biodiversité de nos régions. En d’autres termes qu’il ne suffit pas de mettre sous cloche quelques pans du territoire mais qu’il convient de repenser de fond en comble notre relation avec la nature et partant notre approche de toute une série de secteurs dont notre vie dépend comme l’agriculture, l’aménagement du territoire, les technologies, ...

En quoi notre modèle de production alimentaire est-il destructeur de la biodiversité ? A l’inverse, des pratiques comme l’agroécologie peuvent-elles nous aider à inverser la tendance mortifère ? Quels rôles devrions-nous confier aux paysans ? Quelles places pour les « nouvelles » technologies ? Sont-elles toutes adaptées ou certaines d’entre-elles (OGM, nano, …) ne risquent-elles pas de renforcer la spirale infernale dans laquelle il semble que nous soyons embarqués ? Quelles politiques et pratiques citoyennes devrions-nous mettre en place ? Comment ? … Telles sont quelques-unes des interrogations auxquelles nous tenterons de répondre au cours de ce colloque. En partant de l’expérience d’acteurs de terrain, nous approfondirons également les mesures qui peuvent être entreprises dans le milieu rural et urbain pour protéger notre biodiversité.

Deux tables-rondes et une conférence/débat nous permettront, nous l’espérons, de faire non seulement un tour assez complet de ces questions mais encore d’établir plusieurs propositions politiques et citoyennes.

Programme de la journée

Première partie

  • 14 : 30 Accueil
  • 15 : 00 Ouverture des travaux
  • accueil et présentation de la journée : Michèle Gilkinet, présidente de l’asbl GRAPPE, licenciée en communication, ancienne députée au parlement fédéral belge et membre fondateur du mouvement belge des Objecteurs de Croissance.
  • introduction : Inès Trépant, politologue, membre fondateur de l’asbl Grappe, conseillère politique au groupe des Verts au Parlement européen sur les questions de développement.
  • 15:20 Première Table ronde : "Agriculture, technologies et ruralité : une nouvelle approche de la biodiversité"
    La première table-ronde sera animée par Paul Lannoye, docteur en sciences physiques ULB, député européen honoraire, membre fondateur de l’asbl GRAPPE et du mouvement belge des Objecteurs de Croissance.
  • Agriculture, biodiversité et relocalisation de l’économie. Orateur : Laurent Lievens, chercheur en Sciences politiques et sociales, assistant en économie et ressources humaines à la FUCAM (facultés universitaires catholiques de Mons, Belgique).
  • La biodiversité des semences et la problématique du brevetage. Orateur : Ariane Ghion, représentante à l’antenne belge de l’association KOKOPELLI.
  • Impact des nouvelles technologies sur la biodiversité et les voies alternatives. Orateur : Gérard Choplin, auteur et animateur à la Coordination européenne Via Campesina.
  • 16 : 00 Débat avec la salle
  • 16:30 - 17:00 Pause
  • 17 : 00 Seconde Table ronde : "Pratiques citoyennes et biodiversité"
    La seconde table-ronde sera animée par Martine Dardenne, licenciée et agrégée en philologie romane de l’ULG, sénatrice honoraire du parlement national belge, membre fondateur de l’asbl GRAPPE et du mouvement politique belge des Objecteurs de Croissance.
  • Le rôle des jardins collectifs en ville et en milieu urbain. Cette question sera abordée en partant de l’expérience de l’association "Le Début des Haricots". Orateur : Grégory Bodson, chargé de projet de la "Mise en Réseau des Jardins Communautaires en Wallonie et à Bruxelles".
  • Initiatives urbaines ou rurales en vue de la préservation de la "nature sauvage". Orateur : Paul Gailly, responsable des initiatives "nature sauvage" de l’association de protection de la nature Natagora.
  • Le rôle des toitures et façades végétales comme vecteur de la préservation de la biodiversité. Orateur : Jean-Marie Delhaye, architecte-urbaniste, spécialiste en éco-bio-construction, groupe ARTerre
  • 17:40 Débat avec la salle
  • 18:15 Conclusions par Pierre Stein, enseignant, membre fondateur de l’asbl GRAPPE et du mouvement politique belge des Objecteurs de Croissance.
  • 18:30 Fin des travaux / souper sur réservation

Seconde partie :

  • 20 : 00 Conférence - débat sur le thème de la paysannerie dans le maintien de la biodiversité, à travers la dynamique du sol.

Invités : Lydia et Claude Bourguignon

Lydia Gabucci Bourguignon, maître es sciences, docteur technicien en œnologie et Claude Bourguignon, ingénieur agronome et docteur es sciences ont en commun la passion du sol. Ils deviennent tous deux ingénieurs avant d’entrer à l’INRA. Puis, en 1990, ils créent le LAMS, leur propre laboratoire, afin de réaliser des analyses physiques, chimiques et biologiques des sols. Cette initiative les conduit à intervenir principalement en France et en Europe, mais aussi en Afrique, en Inde, au Vietnam, au Laos, en Amérique du sud et du Nord. A ce jour, le LAMS a réalisé plus de 6 000 expertises dont le but vise, notamment, à recommander, de manière ciblée, une gestion durable des sols. Lydia et Claude Bourguignon sont aujourd’hui des experts référents dans cette singulière discipline, désormais reconnue.

Lydia et Claude Bourguignon enseignent l’agrologie, science de l’agriculture écologique, fondée sur une perception fine des relations complexes qui unissent le sol, les microbes, les plantes, les animaux et l’homme.

Dernier ouvrage : Le sol, la terre et les champs – Claude et Lydia Bourguignon, Edition Sang de la terre – juin 2008.

Renseignements pratiques

  • LIEU : Dans l’amphithéâtre de zoologie de l’Ulg, 22, quai Van Beneden à 4000 Liège
  • PAF tables-rondes + conférence : 5 euros (sans repas) ; 20 euros (avec repas du soir). Montants à verser sur le compte : 068-2408667-87, Grappe asbl, 26 rue Basse Marcelle Namur avec la mention PAF rencontre biodiversité  !!! Le repas du soir est accessible sur réservation
  • Inscriptions en renvoyant le talon du fichier joint via un courriel à info@grappebelgique.be ou à notre siège : GRAPPE asbl, 26 rue Basse Marcelle 5000 Namur ou encore par téléphone auprès de Aimée Badoux au 081/ 30 24 27 ou 0479 80 74 37.

©©