etopia
Manifeste d’économistes atterrés
 
 
Autres articles
La très nécessaire redéfinition de la notion de « Progrès »
La nébuleuse post-matérialiste et la question du bonheur
Manifeste d’économistes atterrés
Polémiques et relations homme/nature autour du blockbuster « Avatar »
La galaxie des contestataires de la monnaie conventionnelle
Au-delà du replâtrage actuel, un nouveau système économique mondial
Prévisibilité de la crise financière mondiale : mensonge, crimes... et châtiments ?
rubrique
 
agenda
Notes, traductions…

Vous trouverez ici des republications d’articles essentiels à nos yeux, de textes provenant de la presse allemande ou anglo-saxone, peu accessibles à notre espace public et traduit en français par nos soins. Et des notes de lecture rédigées par les chercheurs-associés d’étopia.

Derniers articles de cette rubrique
Ecolo. La démocratie comme projet. De Benoît Lechat
La politique et le bonheur  ?
Désamorcer l’islam radical
La réinvention du monde
65 MESURES POUR L’ECONOMIE COLLABORATIVE
Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous
Manifeste convivialiste
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Manifeste d’économistes atterrés
publications - Analyses
La redistribution ? Un épiphénomène, voire une idéologie ?
STERN II, La Nouvelle Economie du Climat
Rapport Stern II
La fin de la croissance : changer les moteurs de développement
Les dessous du cadre macro-économique de l’Union européenne
Pour une politique économique et sociale européenne ambitieuse et soutenable
publications - Notes, traductions…
Manifeste d’économistes atterrés
publications - Analyses
2016 : le début de la fin du néo-libéralisme ?
Et si le Brexit était une bonne chose pour l’Europe ?
Europe : l’impasse est ailleurs
Grexit – Aspects macroéconomiques
Démocratie et politique de développement en péril
La crise de l’Europe et ses défis pour les Verts
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Crise et dette en Europe : 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse.

Philippe Askenazy (CNRS, Ecole d’économie de Paris),
Thomas Coutrot (Conseil scientifique d’Attac),
André Orléan (CNRS, EHESS, président de l’AFEP),
Henri Sterdyniak (OFCE)

Septembre 2010 : 4 économistes français renommés se disant eux-mêmes atterrés, lancent
un manifeste qui dénonce les – et propose des alternatives aux – schémas de pensée qui
dominent le monde économique et orientent les politiques depuis 30 ans. Ils s’insurgent
contre le fait que, malgré la crise financière qui a montré les impasses du projet néolibéral,
le pouvoir de la finance n’est aucunement remis en cause. Au contraire, en Europe, les
États sous la pression de la Commission européenne, du FMI et des agences de notation,
appliquent avec vigueur des programmes de réformes et d’ajustement structurel qui ont
dans le passé démontré leur capacité à accroître l’instabilité et les inégalités.

Ces économistes ont donc créé un blog [1] qui veut favoriser l’expression publique de leurs
collègues issus de divers horizons théoriques et qui ne se résignent pas à voir l’orthodoxie
néolibérale continuer à préparer un sombre avenir. Ils demandent à ceux qui partagent
l’orientation générale de ce manifeste de le signer (mail à atterres@gmail.com) et de le faire
circuler dans la communauté des économistes : 630 l’ont déjà fait en date du 28 septembre !
Une première table ronde destinée à confronter les points de vue sur les stratégies
alternatives de sortie de crise est organisée ce 9 octobre à Paris.

Etopia vous propose ici une version légèrement résumée de leur manifeste (les aspects trop
pointus et franco-français ont été ôtés). Il reste à espérer que cette approche que l’on peut
qualifier d’éco-keynésienne mènera à de larges débats et à la remise en cause des dogmes
actuels.

  1. Avant-propos
  2. Introduction
  3. Fausses évidences
    1. les marchés financiers sont efficients
    2. les marchés financiers sont favorables à la croissance
    3. les marchés financiers sont de bons juges de la solvabilité des Etats
    4. l’envolée des dettes publiques résulte d’un excès de dépenses
    5. il faut réduire les dépenses pour réduire la dette publique
    6. la dette publique reporte le prix de nos excès sur nos petits-enfants
    7. il faut rassurer les marchés financiers pour pouvoir financer la dette publique
    8. l’union européenne défend le modèle social européen
    9. l’euro est un bouclier contre la crise
    10. la crise grecque a enfin permis d’avancer vers une gouvernement économique et une vraie solidarité européenne
  4. Conclusion : mettre en débat la politique économique, tracer des chemins pour refonder l’Union européenne

Ndlr. Depuis, les économistes atterrés ont un nouveau site et ont organisé un colloque le 9 octobre 2010.
Le site des économistes atterrés


©©