etopia
LES ACCORDS BILATERAUX D’INVESTISSEMENTS
 
 
Autres articles
Générations vertes
LES ACCORDS BILATERAUX D’INVESTISSEMENTS
Analyse de la situation en République démocratique du Congo
Féminisme et altermondialisme
 
Derniers articles de cette rubrique
Intelligence artificielle forte : Enjeux, espoirs et risques
Le retour des mines en Europe, une réalité ?
Le blé bientôt fauché, le liquide bientôt liquidé, un monde nouveau est-il né ?
Commerce et environnement, frères ennemis ?
Initiative populaire et démocratie radicale
Démocratie radicale et choix budgétaires.
Forêts wallonnes : Mise en lumière des enjeux de la privatisation
rubrique
 
mots
publications - Analyses
Commerce et environnement, frères ennemis ?
Démocratie et politique de développement en péril
Entre le ttip et l’identité européenne, il faut choisir
Entre le ttip et l’europe, il faut choisir !
LES ACCORDS BILATERAUX D’INVESTISSEMENTS
publications - Varia
Alternatives au libre-échange. Débats et enjeux altermondialistes
publications - Chine : face au dragon
Le géant incertain. Un cahot sur la Route de la Soie
publications - Analyses
Démocratie et politique de développement en péril
LES ACCORDS BILATERAUX D’INVESTISSEMENTS
Crise et rénovation de la finance
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
En 1995, deux comités de l’OCDE sont mandatés pour négocier un Accord multilatéral sur les investissements (AMI) dans le but que cet accord « fournisse une structure multilatérale pour les investissements internationaux, avec des standards élevés de libéralisation et de protection de ces investissements, et disposant d’un mécanisme efficace de règlement des différends » et qui « constitue un traité international autonome, ouvert à tous les membres de l’OCDE et des Communautés Européennes, et accessible aux pays non-membres de l’OCDE ». Au bout de 3 ans, suite à d’importantes mobilisations de la société civile contre la libéralisation des investissements et contre l’ouverture des économies des pays pauvres aux investissements étrangers par la suppression de toute régulation, le projet (libre circulation des capitaux, distorsions de concurrence ; protection juridique des investisseurs belges à l’étranger et inversement, mais pas (toujours) favorables à toutes les parties) est en état de mort clinique.
  1. De l’Accord multilatéral sur les investissements aux accords bilatéraux d’investissements
  2. La protection des investissements
  3. Du risque lié à la prolifération des accords bilatéraux
  4. Les clauses sociales et environnementales
  5. Le respect des droits de l’homme
  6. Le contrôle parlementaire
  7. Conclusion

©©