etopia
J.-P. Lebrun, Denoël, 2007
La perversion ordinaire. Vivre ensemble sans autrui
 
 
Autres articles
La Nature à l’épreuve de l’anthropologie
La perversion ordinaire. Vivre ensemble sans autrui
Note de lecture : "L’exil de soi. Sans-abri d’ici et d’ailleurs", de Lionel Thelen
Le sens du progrès, de P.-A. TAGUIEFF
 
agenda
Notes, traductions…

Vous trouverez ici des republications d’articles essentiels à nos yeux, de textes provenant de la presse allemande ou anglo-saxone, peu accessibles à notre espace public et traduit en français par nos soins. Et des notes de lecture rédigées par les chercheurs-associés d’étopia.

Derniers articles de cette rubrique
Ecolo. La démocratie comme projet. De Benoît Lechat
La politique et le bonheur  ?
Désamorcer l’islam radical
La réinvention du monde
65 MESURES POUR L’ECONOMIE COLLABORATIVE
Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous
Manifeste convivialiste
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
La perversion ordinaire. Vivre ensemble sans autrui
publications - Après le pétrole, un monde à inventer
De l’environnement au social : jalons pour une culture de l’énergie
La psychologie sociale au service du développement durable
relais locaux - Etopia - Watermael-Boitsfort
Israel-Palestine, Regards croisés... 
relais locaux - Etopia - Verviers - Jalhay
Le génocide interroge les tréfonds de l’âme humaine
publications - Notes, traductions…
La perversion ordinaire. Vivre ensemble sans autrui
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 

Jean-Pierre Lebrun et les défis subjectifs de l’autonomie
Note de lecture réalisée par Bernard De Backer, chercheur-associé d’Etopia.

Les livres, articles et interventions du psychiatre et psychanalyste namurois Jean-Pierre Lebrun ont bénéficié depuis quelques années d’une audience croissante dans les secteurs de la psychanalyse, de la santé mentale et du travail social. Cette audience a été notamment renforcée par les interventions médiatiques de Lebrun au sujet de phénomènes de société comme la violence des jeunes, le déclin de l’autorité, les incivilités, la dépression, les assuétudes, les nouvelles pathologie ou de faits divers associés. Son analyse des aléas de la subjectivité contemporaine rejoint celles d’autres observateurs, analystes ou non, avec des nuances plus ou moins importantes. Mais elle suscite également de rudes critiques, notamment chez les psychanalystes.


©©