etopia
Crise et rénovation de la finance
 
 
Autres articles
Crise et rénovation de la finance
 
Derniers articles de cette rubrique
Transparence, innovation et bien commun : le package 3 en 1 de l’open data
La transformation écologique de l’économie se précise !
2016 : le début de la fin du néo-libéralisme ?
« Laudato si’ » : le Vatican est-il devenu anti-capitaliste ?
Le triangle infernal des finances publiques
Communs : aux actes, citoyens !
36 ans d’histoire électorale et politique
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
L’économie de l’énergie nucléaire : mise à jour
Note de lecture : l’hiver de la démocratie ou le nouveau régime, de Guy Hermet
En finir avec la présidence (française)
Pour un nouvel imaginaire politique
Cours camarade, le vieux monde est derrière toi
publications - Analyses
Transparence, innovation et bien commun : le package 3 en 1 de l’open data
La Wallonie a-t-elle toujours du sens ?
publications - Notes, traductions…
Réchauffement climatique : les assureurs tirent la sonnette d’alarme (traduction)
publications - Analyses
Crise et rénovation de la finance
Libéralisme pour les pauvres et Etat-Providence pour les riches : la faillite des analystes financiers
La crise financière expliquée à ceux qui n’y peuvent rien
Crise financière : premiers bilans et perspectives
publications - Notes, traductions…
Les Sept Péchés Capitaux des Banques
Livre Blanc : Toutes les options pour gérer une crise bancaire systémique
publications - Analyses
2016 : le début de la fin du néo-libéralisme ?
Le triangle infernal des finances publiques
Pour une (bio)diversité monétaire
L’insoutenable secteur bancaire européen
Crise de la zone euro
publications - Analyses
Démocratie et politique de développement en péril
LES ACCORDS BILATERAUX D’INVESTISSEMENTS
Crise et rénovation de la finance
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Tour d’horizon des idées phares défendues par Michel Aglietta (professeur émérite à l’université Paris-X-Nanterre), en vue de réformer le système financier international.

Analyse générale de la crise

Globalement, la crise met en lumière les travers liés à la transformation du modèle de financement des économies. Le modèle de la banque de détail : "initier les crédits et porter le risque", qui a prévalu pendant de nombreuses années après la Seconde Guerre Mondiale a cédé sa place, avec la mondialisation financière, au modèle de la banque d’investissement : "Initier les crédits et vendre le risque". Ce modèle est devenu prépondérant lorsqu’on été inventés les techniques de titrisation et l’usage de dérivés, qui font circuler les dettes (sans les dévaloriser). Il a conduit à une dérive de l’endettement dans le secteur privé et à la hausse des valeurs des actifs. Les banques centrales ont autorisé cette progression tendancielle du taux d’endettement tant que l’inflation au sens conventionnelle n’était pas menaçante. C’est ce modèle qui a conduit à la plus grave crise financière de l’après-guerre.
A présent, Aglietta est d’avis que les investisseurs à long terme vont devenir des acteurs prépondérants de la finance d’après-crise. Concrètement, il estime que l’évolution principale à venir est la transformation du financement de l’économie mondiale du modèle de crédit dominé par les banques d’investissement en modèle des investisseurs à long terme capables de maîtriser le risque. Selon lui, les fonds souverains sont amenés à jouer un rôle croissant.

Analyse générale de la crise
Vers une réorganisation de la finance et les conditions d’une discipline de marché efficace

  • La titrisation : vers un encadrement réglementaire complètement renouvelé
  • Les actifs à rendement absolus (hedge funds/private equities)
  • Dysfonctionnements de la gouvernance d’entreprise
  • Les stratégies d’investissement à long terme
  • Normes comptables et valorisation à la juste valeur (fair value)
  • Discipline de marché et agences de notation : vers une évaluation contradictoire et autonome.
  • Autres lignes directrices pour sortir de la crise

©©