etopia
Actualité de la démocratie participative
Le nouvel esprit de la démocratie
 
 
Philippe De Leener
Bio-Ingénieur & Psychologue (PhD), Professeur UCL, président de Inter-Mondes
Autres articles
Leçons et défis de l’économie collaborative
Le nouvel esprit de la démocratie
 
agenda
Notes, traductions… Vous trouverez ici des republications d’articles essentiels à nos yeux, de textes provenant de la presse allemande ou anglo-saxone, peu accessibles à notre espace public et traduit en français par nos soins. Et des notes de lecture rédigées par les chercheurs-associés d’étopia.
Derniers articles de cette rubrique
Ecolo. La démocratie comme projet. De Benoît Lechat
La politique et le bonheur  ?
Désamorcer l’islam radical
La réinvention du monde
65 MESURES POUR L’ECONOMIE COLLABORATIVE
Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous
Manifeste convivialiste
rubrique
 
mots
publications - Notes, traductions…
Le nouvel esprit de la démocratie
publications - Livres
Hymne pour une Europe insoumise
publications - Analyses
Initiative populaire et démocratie radicale
Vers des Partenariats Publics-Communs
Citoyens + ordinateurs = E-democratie ?
Le tirage au sort, une piste pour renouveler la démocratie ?
L’économie collaborative comme outil de transition
publications - Notes, traductions…
Le nouvel esprit de la démocratie
Note de lecture : l’hiver de la démocratie ou le nouveau régime, de Guy Hermet
Exceptionnel : débat Conh-Bendit - Castoriadis à LLN en 1980 (retranscription)
L’avenir du capitalisme
Pour un nouvel imaginaire politique
publications - Analyses
Quand de vrais citoyens balaient une fausse démocratie
Referendum sur l’indépendance de l’Écosse
 
Partage
Réseaux sociaux
Forum
en construction
 
 
 
 
Loïc Blondiaux, Le Seuil, 2008.
Note de lecture de Philippe De Leener, chercheur-associé à Etopia

La légitimité des formes représentatives à la base de notre système démocratique semble vaciller. Certains parlent même de perte de confiance. Pourtant, l’affaiblissement des structures
traditionnelles de la démocratie n’annonce pas la fin de la démocratie en tant que telle. L’heure serait même plutôt au renouveau qu’à la table rase ou au changement de régime. Ce renouveau passerait par la promotion de l’action citoyenne. Comme si chacun désormais voulait faire entendre sa voix. Aussi les notions de "participation", de "concertation", de "consultation", de "débat citoyen", de "gouvernance démocratique", de "transparence" sont-elles régulièrement valorisées (Blondiaux, 2008, p.6). En même temps, une tension se manifeste entre deux courants qui semblent émerger côte à côte : d’une part la montée d’une "démocratie participative" reposant sur l’implication active des citoyens, d’autre part l’avancée d’une "démocratie d’opinion" visant à satisfaire, voire à séduire, le plus grand nombre de sorte que participation en viendrait à se conjuguer avec manipulation.

Participation versus démagogie ?

Au delà de cette tension, s’agissant de démocratie participative, une question émerge : ce qui se
passe aujourd’hui sous nos yeux relève-t-il de la modernisation d’un système de gestion du pouvoir qui souhaite poursuivre autrement la trajectoire qu’elle a acquise ? Autrement dit, la démocratie participative tient-elle d’une dynamique de changement de premier ordre (faire autrement la même chose) ou de second ordre (faire autre chose)3 ? Pour y répondre, Loïc Blondiaux invite à visiter les expériences en cours, en France mais aussi ailleurs.

  • Pour lire la suite, télécharger le document pdf ci-joint.

©©